×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Les méfaits de la pollution atmosphérique inquiètent

    Par L'Economiste | Edition N°:523 Le 07/06/1999 | Partager

    · 80% de la pollution atmosphérique est d'origine naturelle

    · Les effets néfastes de la pollution de l'air sont de mieux en mieux cernés


    LA pollution peut prendre différents aspects. Mais s'il y a aujourd'hui une forme de nuisance qui préoccupe tout particulièrement les professionnels de la santé, c'est bien la pollution atmosphérique. Le Pr Abdellah El Meziane, spécialiste des maladies respiratoires rappelle que cette forme de pollution peut agir de manière aiguë et être la cause de véritables intoxications. "En agissant de façon insidieuse et durable, elle altère le coeur et le poumon. Elle peut être d'origine naturelle ou humaine", a indiqué M. El Meziane au cours du séminaire qui s'est tenu le 3 juin à Rabat en marge de la Journée mondiale de l'Environnement(1) . La pollution atmosphérique d'origine naturelle constitue, selon plusieurs études, 80% de la pollution totale répandue dans l'atmosphère. Il s'agit particulièrement de cendres, de produits d'érosion minérale ou d'acide sulfurique formé en haute atmosphère. Ces dégradations naturelles sont provoquées notamment par les feux de forêt, les érosions des sols ou des éruptions volcaniques.

    200 millions de tonnes


    Ces rejets sont estimés à 200 millions de tonnes par an. Pour ce qui est des émissions d'origine humaine, quatre causes principales sont identifiées: trafic automobile, foyers de combustion (domestique ou industriel), procédés chimiques et incinérations de déchets. Les experts commencent de plus en plus à mieux cerner les relations de cause à effet. La surmortalité au cours d'un pic de pollution a ainsi pu être évaluée à 8% en Allemagne et à 10% à Los Angeles. Ces pics sont responsables, après 24 à 48 heures, d'une augmentation des symptômes respiratoires et du nombre d'hospitalisation.
    A noter qu'au Maroc, une enquête en cours doit permettre de mieux cerner les problème de la pollution atmosphérique au niveau local.
    Il s'agit de l'étude Casa-Airpol qui sera finalisée en octobre prochain. et qui représente, selon M. El Meziane, la première étude éco-épidémiologique réalisée au Maroc. En confrontant les données de la pollution atmosphérique avec les données sanitaires, elle permettra de trouver une corrélation qui permettra d'extrapoler des résultats.


    (1) Le séminaire a été organisé par le Secrétariat d'Etat chargé de l'Environ nement en marge de la Journée mondiale de l'Environ- nement, sous le thème "La Journée Nationale de la Pollution Atmos-phérique".


    Protection de l'environnement: La recherche primée


    Le Prix Hassan II pour l'Environnement a été décerné vendredi 4 juin à un groupe de chercheurs et d'opérateurs travaillant dans la protection de l'environnement, en présence de M. Mohamed El Yazghi, ministre chargé de l'Aménagement du Territoire, de l'Environnement, de l'Urbanisme et de l'Habitat. Etaient également présents, MM. Bouamour Taghouane, Ahmed Iraqui, Mohamed M'Barki, respectivement ministre de l'Equipement, secrétaire d'Etat chargé de l'Environnement et secrétaire d'Etat chargé de l'Habitat. Quatre domaines ont ainsi été primés: "les établissements humains", "la prévention et la lutte contre la pollution et les nuisances", "la protection de la nature et la protection des ressources naturelles" et "les recherches, les études et l'éducation environnementale". Chaque prix est doté d'une enveloppe de 75.000 DH (le jury a décidé de ne pas attribuer le prix relatif aux "établissements humains").
    A rappeler qu'à l'initiative du Secrétariat d'Etat chargé de l'Environnement "une page commune" a été réalisée par les journalistes spécialisés dans le domaine de l'environnement. Cette dernière a été publiée à l'occasion de la Journée mondiale de l'Environnement dans une dizaine de quotidiens.

    Wissal SEGRAOUI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc