×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Les Bourses mondiales s’offrent un répit

Par L'Economiste | Edition N°:2738 Le 19/03/2008 | Partager

. Mais elles sont proches du point de stress maximalLa plupart des Bourses mondiales se sont offert un répit mardi 18 mars après leur forte baisse des séances précédentes, les indices remontant avant la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine. La Fed devait publier hier, vers 18h15 GMT, un communiqué très attendu, à l’issue de la réunion de son comité de politique monétaire pour réexaminer le niveau de son taux directeur, fixé à 3%. En Asie, la plupart des places ont terminé en hausse. Mais en Chine, l’indice composite de la Bourse de Shanghai a chuté de 3,96%, l’inflation dans le pays et notamment la flambée des prix des matières premières inquiétant les investisseurs.Sur les autres Bourses, l’heure était au rachat d’actions très malmenées ces derniers jours. A Tokyo, l’indice Nikkei a repris 1,50%, à Hong Kong le Hang Seng 1,42% tandis que la Bourse de Singapour montait de 1,46%, celle de Séoul de 0,91% et celle de Taiwan de 0,65%. «Le marché est dans l’attente d’une baisse d’un point du taux directeur de la Réserve fédérale américaine», a expliqué Francis Lun, de Fulbright Securities, à Hong Kong. En Europe en fin de matinée, le rebond était général, avec 1 à 2% de hausse des indices, l’Eurostoxx 50 gagnant 1,79% vers 10h20 GMT.A Londres, l’indice Footsie-100 grimpait de 1,66%, à Francfort le Dax de 1,69% et à Paris le CAC 40 de 1,50%. La Bourse de Madrid reprenait 1,31%, Milan 1,41%, Amsterdam 1,07% et la Bourse suisse 1,93%. En attendant la décision de la Fed, «les marchés à terme anticipent une baisse de 100 points de base (1 point), mais il y a un espoir de baisse de 125 points de base», a souligné un opérateur basé à Francfort, relevant qu’une baisse d’un point n’avait jamais été vue dans l’histoire de la Fed. Mais devant l’aggravation de la crise financière et économique, la Fed a multiplié les interventions de tout ordre ces derniers temps. En outre, les marchés seront attentifs aux résultats trimestriels de deux banques américaines, Goldman Sachs et Lehman Brothers, dans la crainte de nouvelles dépréciations d’actifs massives.«Les marchés financiers sont maintenant dans une zone de panique et désormais proches du point de stress maximal», a écrit Lehman Brothers dans un commentaire de marché envoyé à ses clients. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc