×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Les bons contacts du salon maroco-allemand

Par L'Economiste | Edition N°:460 Le 10/03/1999 | Partager

· Les professionnels ont parlé de solutions, de prix et même de partenariat
· Première de la classe écologie, l'Allemagne expose ses technologies vertes


C'est aujourd'hui que la première édition d'EnviroMaoc'99(1), le salon maroco-allemand de l'environnement, ferme ses portes. Durant trois jours, la plate-forme aménagée à l'Hôtel Hyatt Regency pour accueillir les stands des exposants s'est transformée en un véritable lieu de rencontres et d'échanges d'expériences. En cela, le discours inaugural de M. Ahmed Iraqui n'était pas vain. Celui-ci a en effet demandé aux exposants, d'entrée de jeu, de tenter de trouver des solutions applicables au contexte marocain plutôt que de promouvoir des techniques adaptées à un autre environnement.
Cette manifestation, conçue sous la forme d'un forum a, de l'avis de nombreux exposants et visiteurs, tenu ses promesses. "Nous avons rencontré des expertises et un savoir-faire, mais nous avons aussi échangé nos expériences", souligne un participant. Tout au long du salon, les professionnels ont donc discuté techniques, prix et possibilités de partenariat.
Pour les opérateurs allemands, le salon a été l'occasion de trouver des associés pour le montage d'unités ou tout simplement des représentants sur le marché marocain. C'est le cas par exemple de la société Microfil qui a exposé sa dernière innovation, le système "Membraex 2000 A". Celui-ci est destiné au traitement des eaux superficielles dans les zones sinistrées et éloignées des réseaux d'alimentation. Il s'agit d'un dispositif qui permet de puiser directement de l'eau dans le milieu naturel et la purifie à travers un système autonome composé de filtres et de solutions chimiques. En bout de course, l'eau peut être utilisée directement. Le dispositif est équipé également d'analyseurs assurant le contrôle de la qualité des eaux à tout moment. Différentes formes du système ont été exposées, allant de l'utilisation individuelle jusqu'aux grosses unités destinées à un usage plus important. Les responsables de Microfil cherchent des partenaires pour la commercialisation de leur procédé sur le marché local. A terme, ils envisagent l'installation d'une unité industrielle au Maroc pour la fabrication de "Membraex 2000 A".
Autre exemple, la société Umweltschutz Nord International. Elle a présenté quatre procédés pour l'assainissement du sol, le traitement de l'eau et de l'air ainsi que le compostage. Toutes les techniques innovées par cette société ont un point commun: des techniques purement biologiques. Les responsables d'Umweltschutz souhaitent pour leur part trouver des partenaires pour le montage d'unités de traitement. Ils contribueront, à travers leur expertise, à l'encadrement des techniciens et à une partie du financement.

Abdelaziz MEFTAH

(1) Initié par la Chambre Allemande de Commerce et d'Industrie (DIHK), EnviroMaroc'99 est organisé en collaboration avec la coopération maroco-allemande (Projet gestion de l'environnement, GTZ).


  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc