×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

L'Economiste remporte le Grand prix de la presse

Par L'Economiste | Edition N°:2402 Le 16/11/2006 | Partager

. Faïçal Faquihi consacré dans la catégorie Presse écrite et électronique. Les femmes raflent la mise . Beaucoup d’émotion lors de la cérémonie de remise des prixLe jury de la 4e édition du Grand prix national de la Presse a rendu son verdict. C’est le jeune et méritant Faïçal Faquihi, journaliste de l’Economiste, qui a remporté le Premier prix dans la catégorie Presse écrite et électronique (voir portrait), et ce, pour un reportage consacré à l’Oriental. Le journaliste y traitait notamment de la question du désœuvrement, des trafics en tout genre et des multiples potentialités que recèle la région. L’annonce du nom des lauréats de ce grand prix a eu lieu mardi à Rabat, lors d’une cérémonie qui a réuni le monde de la presse. Le primé a dû en découdre avec quelque 67 autres candidats dans la même catégorie. La concurrence a donc été rude. Tous médias confondus, 137 dossiers ont été traités, dont 12 de la radio et de la télévision, 24 de l’agence de presse et 14 en photographie. Pour ce qui est des autres catégories, les journalistes femmes l’ont emporté haut la main dans toutes ces épreuves.  Ainsi, Salma Mhawed, journaliste à 2M, a obtenu le Prix de la télévision pour son documentaire «L’enfance volée», consacré à la pédophilie. Le prix de la radio a été attribué ex aequo à Naïma Bouaallag et Farida Rahmouni (SNRT) pour leur reportage en langue arabe sur «Les prix de la consommation». Quant au Prix de l’agence, il a été décerné à Fatima Rafouk, journaliste à l’agence Maghreb Arabe Presse pour «Des faucons pour la sécurité aérienne, une expérience pilote au Maroc». A la surprise générale, le Prix de la meilleure photo n’a pas été attribué. Le président jury, Abderrafii Jouahri a expliqué que les contributions ne répondaient pas aux normes professionnelles de sélection. Par ailleurs, le prix honorifique a été remis à Mohammed Labrini, directeur du journal Al Ahdath Al Maghribia. Cette cérémonie a également été l’occasion de remettre une attestation de mérite à Brahim Baouch et Majdouline Taouil pour leur reportage en tamazight intitulé «Ithran imazzan» (Les petites étoiles). Pour la première fois, un prix du mérite a été remis à titre posthume à feu le journaliste soudanais accrédité au Maroc, Abou Baker Seddik Charif. Côté innovation, un Prix de la caricature sera créé dès l’année prochaine. Une information que va sans doute faire plaisir à Tarik Bouidar, alias Rik, le talentueux caricaturiste de L’Economiste. Créé à l’initiative du Souverain, le Grand prix de la presse, qui en est à sa quatrième édition, demeure incontestablement un hommage à la profession et à la créativité. L’objectif est de promouvoir la culture de la compétence et du mérite professionnel. Nabil Benabdellah, ministre de la Communication reste convaincu que le développement de la presse passe par un cadre juridique adéquat. A cet égard, le ministre a indiqué que «l’adoption du nouveau code de la presse et de l’édition sera en tête des réformes à venir». Celui-ci tarde cependant à voir le jour. En attendant, le ministère de la Communication finalise un rapport global sur l’évolution du secteur de l’information et de la communication au cours des cinq dernières décennies et sur les perspectives de son développement.


Et de quatre!

La consécration du groupe Eco-Médias est la quatrième du genre à l’issue de la cérémonie du Grand prix de la presse. En 2004, le «chasseurs d’images» du groupe, Abdelmjid Bziouat, s’était déjà distingué par son travail lors du tristement célèbre séisme d’Al-Hoceïma. 2003 a été l’année de toutes les consécrations. Le Prix de la meilleure enquête avait été attribué à la journaliste Doha Zine Eddine du quotidien Assabah pour «Les Crimes des usines chimiques commis en sourdine à Safi, Youssoufia et El Jadida». L’autre photographe d’Eco-Médias, Mustapha Cherkaoui, avait la même année obtenu le Prix de la meilleure photo grâce à un cliché pris durant un débat houleux lors des élections du maire de Rabat. Rappelons que les candidats de cette année ont été départagés par un jury composé de 10 membres.


Les membres du jury

Outre son président, le poète et membre du bureau politique de l’USFP Abderrafii Jouahri, le jury du Grand prix national de la presse était composé cette année de 10 membres. Il s’agit d’Omar Salim, journaliste à 2M; Noureddine Miftah, directeur du quotidien Al Ayyam; Mohamed Khalil, rédacteur en chef du journal Al Bayane; Driss Lamrini, réalisateur et directeur de la chaîne Al Maghribia; et de Latifa Marouane, journaliste à Médi 1. Le jury comprend également Sabah Bendaoud, journaliste à la SNRT; Essafi Moumen Ali, membre de l’Institut royal de la Culture Amazigh (IRCAM), Ali Benstitou, journaliste à la MAP; Hassan Najibi, de la revue Photo News; et Abderrahim Sami, professeur à l’Institut supérieur de l’information et de la communication (Isic-Rabat). «1 Fierté et émotion pour papa et maman Faquihi 2 Les larmes de la consécration 3 Ahmed Zaïdi, ex-journaliste à la TVM et parlementaire remet le prix de la télévision à Salma Mhawed, journaliste à 2M pour son documentaire «Grand Angle: L’enfance volée».4 Abderrafii Jouahri, président du jury de l’édition 2006 dans un discours d’ouverture de la cérémonie 5 Le lauréat du prix de la presse écrite, Faiçal Faquihi, en photo-souvenir avec Nabil Benabdellah, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement« T. Q.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc