Entreprises

L'Economiste crée une Direction du Développement

Par L'Economiste | Edition N°:300 Le 16/10/1997 | Partager

L'Economiste, qui s'est imposé comme la référence de l'information économique, a lancé de nouveaux produits sur son créneau. Aujourd'hui, une nouvelle structure est créée avec une équipe, des bureaux, des moyens informatiques pour poursuivre ce développement.


Pessimisme et attentisme, connais pas. Votre hebdomadaire préféré ne se laissera pas influencer par la morosité ambiante, au contraire. Il continuera d'innover pour ses lecteurs, et d'investir dans de nouveaux produits.
Ses développements lancés, il y a un an, ayant été bien accueilli, L'Economiste a donc décidé de persévérer de leur dédier une structure, une équipe, avec un espace nouveau, du matériel informatique.
Une «Direction du Dévelop-pement» est donc créée, et sera confiée à M. Khalid Belyazid qui s'y consacrera a plein temps avec, dans une première phase, 5 journalistes.
En fait, ces nouveaux produits avaient germé sur l'hebdomadaire profitant de ses ressources humaines, de ses méthodes et des moyens financiers qu'il génère. Une démarche classique dans l'industrie où les produits matures (l'hebdo-madaire fête bientôt ses 6 ans) permettent la naissance et la croissance, difficiles et coûteuses, des produits de demain:
· Sur le support papier, il s'agit d'offrir des dossiers, à une fréquence quasi hebdomadaire. Ce sont d'abord des «spéciaux» ou «sup-pléments», comme nous les appelons dans notre jargon, axés sur un secteur ou d'un thème: l'agro-industrie cette semaine, l'énergie, la qualité... C'est un arrêt, pour faire le point, en la matière, avec la politique étatique, les pratiques des opérateurs, les problèmes en suspens, les textes de loi... Le lecteur trouve donc un dossier, détachable, qu'il peut garder, consulter au besoin. L'annonceur trouve pour sa part un lectorat ciblé et un support qui survit au rythme hebdomadaire de l'information.

Outre les dossiers thématiques, la Direction du Développement sera en charge des «Cahiers du Manage-ment», publiés tous les premiers jeudis du mois. Le but de ce produit est encore d'offrir des articles consistants sur des thèmes communs aux entreprises (fiscalité, mobilité) et sur leur vécu managérial.
· Sur le support électronique, L'Economiste continue. Il est à ce jour le seul journal à avoir autant investi, notamment sur le CD-Rom, qui regroupe l'ensemble de ses articles depuis sa création. C'est un autre moyen d'accéder à l'informa-tion économique qui a coûté près de 800.000 DH; une partie fut à la charge d'Artemis Development Multi-media, notre partenaire. La version 2 est en préparation.
De son côté, le site Internet de L'Economiste (investissement de 120.000 DH la première année) est consulté d'Europe, des USA, du Canada, et même de l'Ile Maurice: ici c'est un Marocain installé dans une université texane qui nous écrit, là c'est un commerçant qui nous demande des informations sur la production de fleurs ou de safran. Le commerce électronique est sur la voie, et L'Economiste s'est posi-tionné: spécialiste de l'informa-tion économique, il veut demeurer le support privilégié.

Aussi, outre l'ingégralité du journal, de nouveaux produits seront distribués sur Internet.
Enfin, citons le dernier-né qui est le serveur téléphonique et que notre nouvelle «Direction du Développement» aura la charge de diversifier.
La tâche est confiée à Khalid Belyazid, qui a participé à la création de L'Economiste, et qui jusque-là fut secrétaire général de la Rédaction. C'est lui qui a lancé tous ces produits. Il s'y consacrera désormais à plein temps à en faire des produits viables, industrialisés. Un terme qui lui est resté cher, car avant L'Economiste, il avait travaillé une dizaine d'années dans l'industrie, et notamment en y gérant les ressources humaines. Il a été le maître d'oeuvre du recrutement, de la formation et de l'organisation de la Rédaction et de la Fabrication de l'hebdomadaire. Il avait imposé la méthode dans une activité qui se croit de nature artistique.
La nouvelle équipe, en voie de constitution, sera comme celle qui tourne, sélectionnée sur une base Bac+4 minimum, en droit ou en sciences économiques, et recevra une formation adéquate.

L'Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc