×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Le terrain est balisé pour le complexe Casa City Center

Par L'Economiste | Edition N°:466 Le 18/03/1999 | Partager

· Le deal avec la commune: 450 places de parking contre le terrain
· Plus de dix-huit mois de négociations dures
· Le plus grand projet du programme du groupe Accor au Maroc


L'un des plus importants verrous(1) à la réalisation du complexe hôtelier et d'affaires qu'Accor envisage d'ériger à Casablanca vient de sauter. Les conseillers communaux de Sidi Belyout (Casablanca) ont fini par voter les conditions de cession d'une partie du terrain que convoite le groupe français pour implanter le Casa City Center. Le terrain est donc balisé pour la construction de ce complexe, l'un des projets-phares du programme de la multinationale hôtelière au Maroc, le plus important annoncé à ce jour par le numéro un mondial de l'hôtellerie. Hors terrain, ce sont presque 900 millions qui vont être investis dans ce complexe qui comprendra trois hôtels (5, 4 et 3 étoiles), un appart-hôtel de 120 unités, une galerie commerciale, un centre de loisirs, un complexe cinématographique, un centre de conférences et un parking couvert de 1.400 places.
Après l'accord de la commune casablancaise, il ne reste plus qu'à obtenir la signature des Habbous que le management du groupe Accor donne pratiquement pour acquise. Les tractations entre Accor et la Municipalité de Sidi Belyout ont mis plus d'une année avant de conclure. Les deux parties divergeaient sur l'évaluation du foncier, une partie du Conseil Communal rejettant l'offre faite par Accor, 4.200 DH le mètre carré contre 8.000 DH selon les estimations d'une commission spécialisée de la Wilaya du Grand Casablanca. Les deux autres modalités de rachat proposées à la commune portaient sur une prise de participation dans la société gestionnaire du complexe et l'échange d'actifs de parking contre le terrain. C'est sur la base de cette dernière option que les discussions s'étaient engagées. Par rapport à la proposition initiale du groupe français (400 places), la seule nouveauté porte sur les termes de l'échange: au lieu de 400 places de parking initialement prévues en contrepartie du transfert du terrain, la Commune a obtenu 450, soit près du tiers de la capacité du parking. En parallèle, une convention de gestion du parking a été signée entre les deux parties. Accor obtient une concession pour une durée de 20 ans selon nos sources. La commune se fera payer par une redevance annuelle que lui versera le groupe français.
Auprès d'Accor Maroc, il n'était pas possible de recueillir le moindre détail sur l'accord conclu avec la Commune de Sidi Belyout. Les responsables se bornaient à dire qu'"ils n'avaient aucun élément sur ce dossier".
Les premiers coups de pèle n'interviendront pas demain, car d'ici là il faudra franchir le parcours des autorisations administratives et boucler le montage financier. Selon la convention, les travaux de réalisation du complexe devraient être finis dans les cinq ans maximum, suivant la date de délivrance du permis de construire.

(1) Voir L'Economiste des 26 mars et 23 avril 1998


Le fonds d'investissement au "Temps du Maroc"


Les accords de prises de participation dans la société RISMA, le fonds d'investissement monté par Accor pour financer les investissements prévus dans le cadre de son projet au Maroc seront présentés officiellement à Paris dans le cadre de l'inauguration du volet économique du "Temps du Maroc".
Outre son promoteur qui a apporté 153 millions par les swaps, plusieurs institutionnels ont souscrit à ce fonds et ont déjà libéré leur apport. Il s'agit d'Al Wataniya pour 30 millions de DH, Mamda-Mamca: 30 millions de DH, Royale Marocaine d'Assurances: 15 millions de DH, BMCE Bank: 15 millions de DH, autant pour CFG et 10 millions de DH pour des Banques Populaires françaises.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc