×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

«Le mur de la honte» devant la Cour internationale de justice

Par L'Economiste | Edition N°:1659 Le 10/12/2003 | Partager

. La résolution de l’ONU adop-tée par 90 voix, 8 contre et 74 abstentions. Une victoire pour le droit selon l’autorité palestinienne. Israël plaide pour «le droit à l’autodéfense»ISRAËL était indigné et les Pales-tiniens satisfaits après l’adoption d’une résolution de l’Assemblée générale de l’ONU demandant à la Cour internationale de justice (CIJ) de se prononcer sur les con-séquences légales de la ligne de séparation que l’Etat juif construit en Cisjordanie.La résolution de l’ONU demandant à la CIJ de définir quelles sont “en droit les con-séquences de l’édification” de la ligne de séparation a été adoptée par 90 voix pour, 8 contre et 74 abstentions (dont celle des pays membres de l’Union européenne).“Il est très regrettable qu’un groupe de pays se serve cyniquement de l’Assem-blée générale de l’ONU pour délégitimer un Etat membre. L’Etat juif est le seul à avoir été mis en demeure de devoir rendre compte à un tribunal de son droit légitime à se défendre”, a affirmé Raanan Gissin, porte-parole du gouvernement israélien, après le vote à l’ONU.Au contraire, l’Autorité palestinienne a vu dans ce vote “une victoire pour le droit”, et s’est félicitée que cette résolution après l’adoption de la Feuille de route par la résolution 1515 du Conseil de sécurité de l’ONU.“Il s’agit d’un message de la commu-nauté internationale qui indique à Israël de stopper la construction du mur et ses agres-sions”, a ajouté l’Autorité dans un commu-niqué. Conscient que le résultat du vote était inéluctable, le cabinet israélien avait par avance décidé de ne pas boycotter la CIJ et de plaider le “droit à l’autodéfense”.Prévue au départ pour empêcher l’infil-tration de kamikazes palestiniens en Israël, la ligne de séparation construite par l’Etat juif est censée épouser le tracé de la “ligne verte”, ligne de démarcation entre Israël et la Cisjordanie. Mais dans son tracé actuel, l’ouvrage, qualifié de “clôture de sécurité” par Israël, s’enfonce par endroits profondé-ment en territoire palestinien. Surtout qu’un rapport publié récemment par le bureau de l’ONU pour la coordination des Affaires humanitaires (OCHA) précise que quelque 680.000 Palestiniens de Cisjordanie vont pâtir de la construction de cette ligne.•(AFP)Russie: 5 morts dansun attentat suicide1611168123166168187127161117917917817815316418619717821717822814619111661912181018101862081892291772012EssaouiraTan-TanPrévisions recueillies le 9 Décembre à 15 h• Les explosions semblent être l’oeuvre de deux femmes tchét-chènes, la Douma en était la cibleMOINS de 48 heures après les élections législatives remportées par le parti pro-Poutine, cinq personnes ont été tuées en plein centre de Moscou dans un attentat suicide commis par au moins une femme kamikaze qui cherchait apparem-ment à frapper la Douma (chambre basse du Parlement).“Un attentat suicide” a fait 5 morts, dont la ou les kamikazes, et quatorze blessés mardi sur l’avenue Mokhovaïa, a déclaré un porte-parole de la police. L’attentat a été perpétré en plein centre de Moscou, à deux pas de la Douma et en face du Kremlin, l’un des coins les plus huppés et les plus touristiques de la capitale.Trois blessés sont dans un état grave, a ajouté le porte-parole.Une bombe non explosée a été trou-vée dans une mallette que portait une kamikaze, d’une puissance estimée à 5 kg d’équivalent TNT, a assuré le porte-parole. Craignant la présence d’autres bombes, les policiers, munis de chiens spécialement entraînés, ont fait évacuer les alentours. Peu après, les forces de l’ordre annonçaient que tous les explo-sifs non mis à feu avaient été neutralisés. Selon des sources haut placées au sein du ministère de l’Intérieur, citées par l’agence Itar-Tass, les terroristes étaient au nombre de deux et sont décédées. Selon des informations préliminaires, citées par Loujkov, ces kamikazes se sont approchées de l’entrée de l’hôtel National, et l’une d’elles a demandé où était la Douma. Une violente explosion a peu après suivie.“Visiblement, la bombe a explosé spontanément, et l’hôtel National n’était pas l’endroit visé”, a-t-il dit.Les mesures de sécurité vont être renforcées dans la région de Moscou, a assuré le gouverneur par intérim de la région, Alexeï Panteleïev.•(AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc