×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Le câblage informatique investit les bâtiments

Par L'Economiste | Edition N°:23 Le 02/04/1992 | Partager

Les moyens de connexions des ordinateurs et terminaux étaient accessoires. A mesure que le hardware devient fiable et que le software est maîtrisé, la préoccupation se porte sur les systèmes de câblage. ces systèmes relient les éléments informatiques de plus en plus nombreux et qui s'étendent au niveau des administrations et grands comptes en réseaux.

Au début de l'ère informatique, le centre de préoccupation majeur des responsables informatiques était le hardware de leurs machines, rien de plus normal puisqu'il constituait le centre de coût le plus important au moment où le logiciel était à son premier âge de complexité.
La maîtrise des processus de fabrication des composants électroniques faisait que le hardware devenait de plus en plus fiable et performant et de moins en moins onéreux, le pôle de préoccupation se déplace alors vers le logiciel que l'on voulait de plus en plus sophistiqué.
Hardware fiable, logiciel à la fois sophistiqué et maîtrisé devenaient alors les leitmotiv des constructeurs informatiques.
En même temps, les moyens de connexion physiques des terminaux aux ordinateurs semblaient constituer un accessoire dont l'homogé-néisation n'a préoccupé aucun constructeur.
Les utilisateurs, et principa-lement les grands comptes s'appuyant sur les performances accrues et coûts relatifs décroissant des ordinateurs, procèdent naturellement à l'élargissement du champ d'utilisation de l'informatique.
Cet élargissement du champ d'utilisation s'accompagne généralement d'une extension du parc de terminaux et parfois même d'une augmentation de la puissance de calcul des machines centrales.

Des toiles de cables

Or l'extension du parc de terminaux induit une extension du "système de câblage" servant à connecter ces terminaux aux ordinateurs centraux.
De plus, si une augmentation de la puissance de calcul des machines centrales est nécessaire, elle peut avoir lieu par l'acquisition de nouvelles machines nécessitant pour la connexion de leurs terminaux un système de câblage différent de celui utilisé par les anciennes machines.
En effet, un système de câblage peut différer d'un autre par la nature du câble utilisé (coax, paires torsadées, ...) ou par sa topologie (étoile, bus, ...).
Ainsi des systèmes de câblages hétérogènes de plus en plus étoffés commenceront à tisser autour des bâtiments des toiles de câbles dont la gestion relèvera du miracle.
Parallèlement à cela, on remarque qu'à la construction ou rénovation d'un bâtiment, ce dernier est doté d'un certain nombre de prises électriques banalisées, abstraction faite de l'usage qui en sera fait, le réseau de câblage éclectique devient quant à lui quasi-transparent à l'utilisateur du bâtiment.
Devant le contraste de la complexité des systèmes de câblage informatiques avec la simplicité des systèmes de câblages électriques, et devant les coûts cumulés grandissant des extensions et remises en cause continuelle du système de câblage informatique, on ne peut s'empêcher de poser la question suivante:
"Ne serait-il pas possible de doter un bâtiment d'un système de câblage informatique standard, qui permettra de connecter simultanément ou successivement des machines de différentes origines avec leurs terminaux?".

Un marché porteur

BULL et Spie Batignoles, IBM et Bouygues et d'autres ténors de leurs domaines respectifs s'allient pour trouver une solution à ce problème de câblage informatique qui a créé un marché réel et porteur; le concept du précâblage de bâtiment est alors né.
La finalité du précâblage est de doter le bâtiment, à sa construction ou lors de sa rénovation, d'un réseau de câble et de connectique permettant de connecter n'importe quel type de matériel téléphonique, informatique ou bureautique, de gestion technique de bâtiment GTB (climatisation, aération, ...) et transmission d'image sur paire torsadée.
L'équipement de l'immeuble d'une telle infrastructure de précâblage peut être effectuée sans une connaissance préalable du détail des matériels informatiques qui y seront utilisés.

Les concepts directeurs d'un tel précâblage sont:
Universalité: afin que le système de câblage permettre la connexion de la plupart des ordinateurs du marché et de leurs terminaux ainsi que la connexion de réseau locaux de micro-ordinateurs (Ether Net, Token Ring, ...).
Homogénéisation: afin de faciliter la gestion de l'infrastructure, un seul type de prise sera adopté, le câble utilisé sera aussi standard.
Flexibilité: afin de permettre de reconfigurer la topologie du réseau ou le montage d'un réseau parallèle ayant topologie différente. Cette Flexibilité permettra aussi une mobilité des postes de travail au sein des bâtiments, puisqu'une sortie d'un équipement électronique (unité centrale, Hub, ...) pourra être dirigée vers n'importe quelle prise des bâtiments.
Systématisation: afin que tout espace de travail puisse accueillir un ou plusieurs postes de travail informatisés.
Ouverture: afin que l'extention du réseau initial soit possible sans remise en cause des premiers investissements.
Un réseau de précâblage sera suffisant en quantité (en nombre de prises) et en qualité (nature du câble) et en souplesse d'organisation (configuration de la topologie désirée par un brassage adéquat) pour repousser au maximum son obsolescence.
Une telle infrastructure de câblage sera considérée comme faisant partie des murs et ne saura dépendre de quelque constructeur ou de quelque architecture de réseau que ce soit.
Un système de précâblage a pour vocation première de permettre la connexion d'une prise murale se trouvant dans un bureau avec un ordinateur se trouvant dans une salle machine, les câbles arrivant des ordinateurs et ceux arrivant des prises murales convergeront vers des centres de répartitions où auront lieu les raccordements des ces câbles entre eux.
Les composants principaux d'un système de précâblage sont:
Le câble: c'est le composant fondamental de l'infrastructure de câblage, il en détermine directement les performances et les limites. Les câbles généralement utilisé sont des câbles à paires torsadées d'une qualité permettant d'atteindre des débits de 16 MBits/s sur une distance de 80 mètres.
Les répartiteurs: les prises de bureaux étant alimentées par des câbles individuels, ces derniers ont pour point de convergence le (ou les) répartiteur, qui constituera aussi un point de convergence des câbles arrivant des ordinateurs et éventuellement aussi des autres répartiteurs.
La connexion d'un câble arrivant d'une prise de bureau avec celui arrivant d'un ordinateur sera assurée par des cordons dits de brassage.
Les prises: c'est l'élément terminal du système de câblage, plusieurs options existent, mais la plus courante consiste à adopter une prise unique comme standard (cette prise s'appelle RJ45 pour la norme BULL, Hermaphrodite pour la norme IBM ...). Dans le cas où les terminaux à connecter n'utilisent pas la prise adoptée, des adaptateurs mécaniques et/ou d'impédance (adaptation électronique) seront utilisés.
La fibre optique: l'utilisation de ce média puissant mais d'installation délicate est nécessaire dans des cas de liaison entre différents bâtiments où dans les cas où les performances des câbles métalliques ne sont plus suffisantes.
A l'instar de tout projet informatique, de construction ou autre projet d'envergure, un projet de précâblage informatique comporte des phases programmées dans le temps.
La phase d'étude du système de précâblage à mettre en place constitue la première phase d'un tel projet, par la suite et conformément aux résultats de l'étude de précâblage la phase d'installation est déclenchée pour être suivie par la phase de réception des travaux.
Ainsi en Europe se sont créés des bureaux d'ingénierie spécialisés dans les études de précâblage, le rôle de ces bureaux d'études est de fournir au bénéficiaire d'une part, un document décrivant dans le détail l'infrastructure de précâblage à mettre en place ainsi que les recommandations à respecter lors de l'exécution des travaux et d'autres part, un cahier des charges pour l'installation de la solution préconisée. Le bureau d'étude assistera par la suite le bénéficiaire aux dépouillements des soumissions et suivra par la suite avec l'adjudicataire l'exécution des travaux; la réception définitive des travaux sera aussi à la charge du bureau d'étude.
Sur le plan national, et principalement au niveau des administrations et grands comptes marocains, le précâblage des bâtiments n'est plus considéré comme un luxe, mais il est vu comme une nécessité stratégique visant à libérer les locaux, et par la même les utilisateurs de ces locaux, de la domination ou l'emprise de tel ou tel constructeur par le biais de tel ou tel câblage spécifique.
Cependant ces mêmes administrations et grands comptes, pour lancer un projet de précâblage de leurs locaux actuels ou en construction, cherchent très souvent à avoir un interlocuteur unique. A l'image des scénarios des premières informatisations des années soixante et soixante-dix, il se trouve que c'est le fournisseur de matériel qui se voit confier la maîtrise d'oeuvre du projet.
Or, au fil des expériences et maturité de l'utilisateur de l'outil informatique aidant, on a vu la maîtrise d'oeuvre des projets informatiques transférée vers des bureaux d'études spécialisés et indépendants de tout constructeur. Ne faut-il pas se poser la question de savoir qui de l'architecte, entreprise de construction, entreprise de coordination de construction des bâtiments, bureaux d'études de précâblage ou installateur de câblage est le plus à même d'assurer cette fonction de maîtrise d'oeuvre en connaissance de cause et en toute objectivité?

Abdellatif BENIDER
Ingénieur

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc