×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprise Internationale

L'alliance Matra-Hachette se concrétise au sein du groupe Lagardère

Par L'Economiste | Edition N°:61 Le 07/01/1993 | Partager

La fusion Matra-Hachette est entrée en vigueur à la clôture de l'exercice 1992. Ce rapprochement était devenu une nécessité pour contrecarrer le désastre causé au groupe Lagardère via la maison d'édition Hachette. Celle-ci a réalisé, au cours de 1991,une perte nette de 1,83 milliard de Francs qui s'est traduite par l'arrêt de distribution des dividendes. Un besoin de recapitalisation s'est par ailleurs imposé devant l'inquiétude des banquiers au même titre que la fusion.

C'est ainsi que l'alliance avec Matra, disposant d'une bonne assise financière, a rassuré les banquiers, lesquels se sont engagés à alimenter les fonds propres d'Hachette pour un montant de 900 millions de Francs. S'ajoutent à cela l'émission d'obligations convertibles pour 600 millions et la cession des actifs d'Hachette qui se poursuivra même après la fusion. Cette société a par ailleurs réclamé la filialisation de certaines de ses activités: livres, distribution et services.

La nouvelle entité, présente dans 9 activités (Livres, défense, télécommunications, automobile, transport, presse, distribution et services); devra employer près de 5.000 personnes et réaliser un chiffre d'affaires de 55 milliards de Francs.

Son bénéfice net augmentera probablement en 1993, selon M. Jean-Luc Lagardère qui l'estime actuellement à 400 millions de Francs. Celui-ci s'est longtemps acharné à détenir le contrôle du nouvel ensemble au risque de voir le capital des autres actionnaires baisser. Il entendait ainsi, rester à la tête du groupe Lagardère en restructuration. Désormais, il a adopté une autre tournure pour parvenir à cet effet. Celle ci consiste à transformer le holding de tête du groupe (M.M.B) en une société en commandites par actions pour en devenir le gérant commandité. Il a engagé tous ses biens personnels dans cette commandite.
Quant à la part Matra Hachette dans le groupe, elle se limite à 11,5% et connaît la persistance de l'auto contrôle.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc