×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

La Samir à la recherche de compétences

Par L'Economiste | Edition N°:2733 Le 12/03/2008 | Partager

. Série de conventions pour le recrutement et la formation continue. Une nouvelle licence en raffinage sera lancée Le projet de modernisation de la Samir avance à grands pas. L’état d’avancement du chantier avoisine les 80%, selon le management. Les nouvelles unités mises en oeuvre permettront à la raffinerie d’améliorer la qualité de ses produits en utilisant les dernières technologies (www.leconomiste.com). Et pour accompagner ses projets, la Samir mise sur le capital humain. En 2008, la société compte recruter une centaine de techniciens supérieurs et quelque 25 ingénieurs. Dans ce sens, trois conventions de partenariat avec des établissements de formation et de recrutement ont été signées lundi 10 mars au siège de la société à Mohammédia. Elles portent sur le renforcement des compétences de la Samir dans les domaines de recrutement, de la formation et de la R&D. Il s’agit notamment d’une convention avec l’Anapec visant à répondre aux besoins de la Samir (et de ses sous-traitants) en termes de ressources humaines. L’accord vient renforcer un partenariat existant depuis 2 ans. Ce dernier s’étend à 3 domaines: le recrutement, la constitution d’une base de données permettant la satisfaction des besoins en personnel et la contribution de l’Anapec au financement de la «formation à la carte». D’une durée de 5 ans, le deuxième accord, conclu avec l’Université Hassan II de Mohammédia et l’Ecole nationale supérieure du pétrole et des moteurs (ENSPM), porte sur des actions de coopération en termes de formation conjointe, d’expertise et d’étude. A noter que l’ENSPM, école française de notoriété internationale, assure des formations sur les métiers du pétrole et du gaz à travers le monde. Le perfectionnement technique est fondamental dans ce domaine d’activité, selon Raymond Bulle, DG de l’ENSPM. «Nous développerons ensemble le contenu des formations industrielles appliquées pour réduire le gap entre la formation et le besoin réel de l’entreprise, en termes d’expertise», ajoute-t-il.Cet accord permettra de mettre en place une licence professionnelle en raffinage, accréditée par le ministère de l’Education nationale. Elle concernera 200 lauréats nouvellement recrutés par la Samir. Son programme couvrira notamment les procédés de raffinage, les produits pétroliers, les installations et équipements des raffineries. «L’université occupe un rôle important dans le développement de l’entreprise par l’existence d’une manne de compétences. Ce partenariat est à l’image de ce que doit être l’insertion de l’université dans son environnement», soutient Latifa Tricha, secrétaire générale du ministère de l’Education nationale.Enfin, la 3e convention est passée avec l’Ecole Mohammadia d’ingénieurs (EMI). Elle se traduira par une formation des élèves ingénieurs par les cadres de la Samir et inversement la formation du personnel de la société par l’EMI. Jihane KABBAJ

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc