×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Centrale Laitière importe de nouvelles vaches

Par L'Economiste | Edition N°:2733 Le 12/03/2008 | Partager

. Il s’agit de 450 génisses destinées aux éleveurs nationaux. Objectif : Développer la production de lait en quantité et qualité Un arrivage particulier en provenance d’Allemagne et de Hollande est attendu, ce mercredi, au port de Casablanca. En effet, ce sont 450 génisses pleines (primipares) de races Pie Noire holsteinisée et Fleckvieh qui vont débarquer au Maroc. L’opération est organisée par Centrale Laitière au profit des producteurs laitiers nationaux. Ces agriculteurs se trouvent dans les régions de Doukkala-Abda, Chaouia, Gharb Saïss et Tadla-El Houz. C’est le premier bateau du genre pour cette année. La dernière opération s’était déroulée en septembre dernier avec 380 génisses. «Et la transaction est particulière au moment où le marché européen est actuellement déficitaire en bovins reproducteurs», explique un responsable Centrale Laitière. Par l’introduction de génisses à haut potentiel génétique, l’objectif pour le Maroc est évidemment de développer la production laitière. Les mesures et les formalités de débarquement de ces bovins sont draconiennes, est-il indiqué auprès de Centrale Laitière. Les génisses ne débarquent au port qu’après vérification minutieuse de tous les documents sanitaires les accompagnant. Il faut contrôler les certificats sanitaires de chaque génisse, les bulletins d’analyses du laboratoire, les documents d’identification, le pedigree, les passeports et les attestations de marquage. Les génisses qui ne sont pas pleines ou qui ont avorté, ne sont pas autorisées. Les génisses doivent être obligatoirement âgées de 28 mois maximum et grosses de 5 mois minimum. Et conformément à des exigences marocaines négociées avec l’Europe, les génisses ont subi des examens cliniques de 10 jours avant leur embarquement. Le transport s’est aussi déroulé selon le règlement de la communauté européenne. Et des consultations techniques accréditées sont réalisées avant l’embarquement au port d’origine. Après débarquement au port, les génisses seront mises en quarantaine dans le lazaret agréé situé à Sidi Bennour, avant d’être dispatchées vers les différentes régions du Maroc. Le lazaret est une ferme sous contrôle des services de l’Ormva des Doukkala.. Le transport mobilisera 45 camions, à raison de 10 vaches par camion. Au préalable, les véhicules sont totalement nettoyés et désinfectés au formol. Le prix de cession au profit des producteurs pour chaque génisse dépend du marché. Les éleveurs paient un acompte, un tiers de la valeur, le reste de la somme est prélevé pendant 18 mois sur le lait après 3 mois de différé. A noter que la Centrale Laitière encadre actuellement plus de 80.000 éleveurs relevant de 850 centres de collecte.


Production

La quantité collectée annuellement par Centrale Laitière est de 500 millions de litres de lait environ. Pour assurer la collecte dans les meilleures conditions d’hygiène, l’entreprise a mis à la disposition des producteurs des bacs de lait réfrigérants, via un réseau de 850 centres de collecte. Par ailleurs, les circuits d’insémination artificielle ont été développés en partenariat avec les associations régionales partenaires. Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc