×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    La qualité touche le PVC de menuiserie

    Par L'Economiste | Edition N°:300 Le 16/10/1997 | Partager

    Une entreprise, baptisée G3P, compte secouer le marché du PVC de menuiserie en misant sur la qualité. Tous les produits sont importés


    G3P qui sonne comme un nom de code n'est autre que le diminutif du Groupement pour la Promotion des Produits Polymères, entreprise spécialisée dans la production de profilés en PVC pour la menuiserie. Son activité principale consiste en l'extrusion de profilés en PVC (dormants, les ouvrants, les parcloses et les couvre-joints), la fabrication de menuiserie en PVC (fenêtres ouvrantes à la française, oscillo-battantes, cintrées, coulissantes et à soufflet) et la confection du simple et du double vitrages.
    La création de cette entreprise, en partenariat avec des Autrichiens, a nécessité un investissement global de 25 millions de DH. Le capital social s'élève à 10 millions de DH dont la Banque Européenne d'Investissement (BEI) a apporté 4,874 millions de DH sous forme de capital-risque. Un crédit consortial à moyen terme de 10 millions de DH a été accordé par la BMCE et Bank Al Amal. Cette dernière banque a également attribué un prêt participatif de 5 millions de DH. Cette unité est installée dans la zone industrielle de Aïn Atiq (20km de Rabat) sur une surface construite de 4.260 mètres carrés.
    L'usine a démarré sa production au printemps dernier. Elle a déjà à son actif l'équipement d'un complexe immobilier à Casablanca ayant nécessité 1.750 fenêtres, un chalet du GPBM à Ifrane en double vitrage pour 60 fenêtres et des vérandas de villas. Des négociations en cours devront aboutir à l'exportation de profilés.

    Souci de qualité


    Sur le marché local, les profilés peuvent être écoulés auprès des sociétés ayant un équipement d'assemblage. G3P peut également assister les entreprises dans la pose des fenêtres.
    Mais pour le moment l'usine n'a pas encore atteint sa vitesse de croisière, puisque sa capacité de production peut atteindre 40.000 fenêtres par an. Pour atteindre ce plafond, M. Sadik Hjiyej, PDG de la société, envisage de lancer des opérations de promotion auprès de l'ensemble des architectes et des entreprises de construction.
    Il assure que la matière première est importée sous forme de poudre, contrairement à la concurrence qui utilise les granulats. Cette poudre est mélangée à des additifs suivant une formulation spécifique intégrant les caractéristiques du marché local. Ces adjuvants adaptés aux conditions climatiques comme l'ensoleillement et les ultra-violets sont également importés. Les produits de la quincaillerie nécessaires au montage de ces types de fenêtres viennent directement d'Allemagne.
    Le recours systématique à l'importation répond à un souci de qualité. «Nous offrons un produit qui répond aux exigences de la clientèle, avance M. Hjiyej. «Nos produits, dont la durée de vie dépasse 25 ans, ne changent pas de couleur».

    Il assure que les produits G3P ont obtenu l'agrément du groupe de l'OCP.
    Le PVC reste encore méconnu par rapport au bois et à l'aluminium. Contrairement à ces deux produits, ce matériau ne nécessite pas d'entretien (pas de peinture) et ne s'oxyde pas, précise Mme Assia Laghrari, administrateur-délégué de G3P. Selon elle, ce matériau nouveau a su répondre aux préoccupations techniques, économiques et esthétiques des différents utilisateurs. Elle indique que «le haut niveau des performances des menuiseries PVC est aujourd'hui reconnu et constitue une des meilleures références en matière d'innovations dans le bâtiment». « En effet, affirme M. Hjiyej, les caractéristiques mécaniques ne s'altèrent pas avec le temps et l'aspect esthétique ne change pas avec les années».

    Ce matériau permet l'isolation thermique: les fenêtres PVC affrontent le froid le plus extrême et les chaleurs les plus torrides, note le promoteur. L'isolation phonique n'est pas en reste puisque la structure des cadres et des fenêtres protège des nuisances extérieures en amortissant les vibrations et les bruits.
    Le système de fermeture du cadre ouvrant sur le dormant comprime les joints, permettant ainsi l'étanchéité aux intempéries.
    Autre argument: le respect de l'environnement. La transformation de la matière par extrusion pour obtenir les profilés en PVC n'occasionne pas d'émanation de fumée nuisible ni de problèmes de pollution des nappes phréatiques. De même, les déchets de fabrication et les fenêtres en fin de vie sont entièrement récupérables pour le recyclage.

    Mohamed CHAOUI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc