×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

La Francophonie au service des Inforoutes

Par L'Economiste | Edition N°:1594 Le 04/09/2003 | Partager

. Ouverture aujourd'hui de la conférence ministérielle. Pour la réduction de la fracture numérique et une meilleure insertion de la FrancophonieRabat accueille aujourd'hui les ministres en charge des Inforoutes de 56 Etats, membres de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Pendant deux jours, les participants se réunissent pour mettre au point la contribution francophone au Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI). Le sommet se tiendra en deux étapes: une à Genève du 10 au 12 décembre 2003 et la seconde à Tunis, du 16 au 18 novembre 2005. Objectif: assurer une meilleure insertion de la Francophonie dans la société de l'information, et réduire la fracture numérique. «Le Sommet mondial devrait constituer, pour la Francophonie, l'occasion de mettre plus systématiquement les technologies de l'information au service du développement. Car la réduction de la fracture numérique et des risques de marginalisation des pays du Sud doit être davantage prise en compte dans l'édification d'une société de l'information plus solidaire« estime Abdou Diouf, secrétaire général de l'OIF. L'ouverture de la conférence est présidée par le Premier ministre, Driss Jettou et Abdou Diouf, et aura lieu au siège du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération du Maroc. L'événement, organisé par l'Agence intergouvernementale de la Francophonie, en collaboration avec le gouvernement, devrait aboutir à l'adoption d'une déclaration francophone. La déclaration sera présentée au dernier comité préparatoire du SMSI fin septembre à Genève. Champs prioritaires : diversité culturelle et linguistique, démocratie, bonne gouvernance et recherche de la paix et renforcement des capacités des pays du Sud. Les concertations se poursuivront pendant le Sommet mondial de Genève. La veille de l'ouverture de la conférence, plusieurs réunions d'experts ont été tenues pour l'examen de l'avant-projet de contribution de la francophonie au SMSI, des orientations en matière de société de l'information (programmation 2004-2005 et futur cadre décennal), et la mise au point du projet de contribution par le groupe francophone de suivi.Les travaux devraient débuter par les interventions de Talbi El Alami, ministre de l'Industrie, du Commerce et des Télécommunications, Moritz Leuenberger, ministre suisse de l'Environnement, des Transports, de l'Energie et de la Communication et Roger Dehaybe, administrateur général de l'Agence intergouvernementale de la francophonie. La première journée sera clôturée par l'examen du projet de contribution. Demain, les intervenants devront adopter la déclaration.L'Agence de la francophonie œuvre en faveur de l'autonomie technologique. Elle accompagne les gouvernements dans la formulation et la mise en place de leurs plans stratégiques pour l'implantation des TIC.


Accès aux Inforoutes pour les jeunes

L'Agence a mis en place un programme de points d'accès aux Inforoutes pour la jeunesse (Paje). Elle nourrit comme desseins l'implantation dans les Etats francophones du Sud et d'Europe centrale et orientale, des points d'accès à Internet dans les lieux fréquentés par les jeunes. Synthèse l'Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc