×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

La France rend hommage à ses anciens combattants africains

Par L'Economiste | Edition N°:1833 Le 16/08/2004 | Partager

. Une dizaine de Marocains décorésSa Majesté le Roi Mohammed VI, parmi quinze chefs d'Etat africains, devait participer hier dimanche au 60e anniversaire du débarquement de Provence. C'est dans la rade toulonnaise que s'est déroulée la revue navale, précédée d'un défilé aérien, en présence du président Jacques Chirac et de ses invités africains, à bord du porte-avions Charles-de-Gaulle. Ce défilé naval a connu la participation d'une vingtaine de navires de guerre français et huit vaisseaux étrangers dont la frégate marocaine Mohammed V. La France rend ainsi hommage à ses anciens combattants africains dont les goumiers. Il y a à peine deux mois, une cérémonie de la même envergure avait été organisée en Normandie pour cette fois-ci rendre hommage à ses alliés américains et britanniques. Mais, en se retournant vers l'Afrique, il s'agit de revisiter une partie de l'histoire encore très présente dans l'esprit de nombreuses personnes des anciennes colonies françaises. Des milliers d'anciens combattants dans ces colonies perçoivent encore des pensions pour avoir servi sous le drapeau français. Aujourd'hui, on compte 80.000 anciens combattants (répartis dans 23 pays) dont de nombreux goumiers. Ces ex-soldats se sentent un peu oubliés par le gouvernement français. Mais la déclaration de Michèle Alliot-Marie, ministre de la Défense de la France, va certainement les soulager. En effet, selon la ministre, le problème des pensions est désormais «réglé», celles-ci ayant été revues à la hausse. Tout en reconnaissant que leur gel et l'inflation au cours des décennies les ont réduites à néant, la ministre a indiqué qu'il était temps de «rétablir l'égalité et que le pouvoir d'achat de tous les anciens combattants soit le même, quel que soit leur pays d'origine». Rappelons que ces pensions ont connu une première augmentation de 20 à 100% depuis avril dernier, selon les propos de Hamlaoui Mekachera, le ministre délégué aux Anciens Combattants, suite à une déclaration rapportée par une agence de presse. Pour financer les revalorisations de ces pensions, 120 millions d'euros ont été inscrits au budget 2004. Cependant, il n'a pas été précisé le montant des crédits qui sera inscrit au titre de ces augmentations dans le budget 2005, qui doit être présenté en septembre en Conseil des ministres. Mohammed EL HARRATI

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc