×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

La France intensifie son intervention dans le Nord

Par L'Economiste | Edition N°:1710 Le 23/02/2004 | Partager

. Bilan à mi-chemin de la coopération bilatérale. Trois secteurs retenus: routes rurales, locaux professionnels et microcrédit“La présence française dans le Nord est très importante”, a d'emblée déclaré Driss Benhima, directeur général de l'Agence pour le développement du Nord. Il s'exprimait lors d'une conférence de presse, donnée à l'issue d'une réunion d'évaluation avec Frédéric Grasset, ambassadeur de France au Maroc, jeudi dernier à Rabat. La coopération bilatérale est en bonne voie et les engagements publics et privés de la France en faveur des régions du Nord s'intensifient, indique pour sa part le diplomate français. Et de rappeler à cet égard, la présence, dans ces régions, d'entreprises françaises telles que EDF, Amendis, Bouygues, Lafarge, Accor et des investissements privés français dans la zone franche aéroportuaire de Tanger. Au cours de la réunion d'évaluation, les deux responsables ont passé en revue les différents projets financés dans le cadre d'un don français de l'ordre de 147 millions de DH. En cours de réalisation, les projets concernent les routes rurales, les locaux professionnels et l'appui aux opérations de microcrédit. Ils ont nécessité un montant global de près de 67,5 millions de DH. Pour les routes rurales, des tronçons dans les provinces d'Oujda, Tétouan et Chefchaouen sur un linéaire de 42 km, avec un coût global de près de 39,9 millions de DH, seront construits. Pour ces projets, les travaux ont été achevés dans la liaison Aïn Zerka-Bni Saleh (sur 8,5 km) dans la province de Tétouan et Lbsara-Naïma (9 km de longueur), dans la préfecture d'Oujda-Angad. Pour la liaison dans la province de Chefchaouen, dont la longueur est de 17 km, la fin des travaux est prévue pour juin 2005. Quant aux projets professionnels, ils ont été mis en oeuvre initialement dans la province de Taounate et d'Al Hoceïma pour un montant de plus de 21 millions de DH.Outre ces projets, Benhima a mis en exergue d'autres investissements d'importance en matière d'infrastructures entreprises dans les provinces du Nord. C'est le cas du chantier du port de Tanger-Med (l'Agence du Nord est membre du Conseil de surveillance de TMSA qui gère le projet), de la poursuite des travaux de l'autoroute du Nord vers Tanger et la rocade méditerranéenne. Il n'a pas manqué d'évoquer les grands principes de la stratégie de développement de l'Agence, nouvellement réadaptée pour la région Tanger-Tétouan, le Rif central et la région de l'Oriental, ainsi que les résultats de l'enquête sur le cannabis réalisée en partenariat avec le ministère de l'Agriculture et du Développement rural et l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime.


Plus grand impact

C'est lors de la visite d'Etat que le Souverain a effectuée en France en mars 2000, que la France a accordé au Maroc, à titre de don, une enveloppe financière de l'ordre de147 millions de DH. La moitié de ce don (73,5 millions de DH) a été affectée aux provinces du Nord en vue de promouvoir les secteurs à plus grand impact sur le désenclavement, la promotion de l'emploi et la lutte contre la pauvreté.Amal BABA ALI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc