×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

La croissance économique européenne en bonne voie

Par L'Economiste | Edition N°:2265 Le 28/04/2006 | Partager

. L’économie allemande retrouvera son rôle de locomotiveEn dépit des prix toujours plus élevés du pétrole, les perspectives de reprise économique restent bonnes en Europe, grâce à une économie allemande qui promet de retrouver son rôle de locomotive et une croissance mondiale soutenue. «Les indicateurs récents en provenance d’Allemagne, de France, d’Espagne, de Belgique et des Pays-Bas envoient le même message: la (croissance de la) zone euro devient plus solide», estime Holger Schmieding, chef économiste pour l’Europe de Bank of America. Les derniers chiffres de croissance publiés mercredi par le Royaume-Uni et la Belgique accréditent cette opinion. En Grande-Bretagne, la reprise semble bien engagée dans la deuxième économie européenne avec une croissance de 0,6% du produit intérieur brut au premier trimestre 2006, soit 2,2% en glissement annuel. Fort de ce bon chiffre, la Banque d’Angleterre espère une croissance de 2,7% cette année, après une année 2005 morose (+1,8%). En Belgique, la croissance a accéléré pour la quatrième fois consécutive, atteignant 0,8% au premier trimestre 2006, soit 2,2% en glissement annuel. La santé de l’économie belge, fortement tournée vers l’exportation dans l’UE, est souvent considérée par les économistes comme un bon indicateur de la vitalité de l’ensemble de l’Europe. Le Fonds monétaire international, notant le regain de forme de l’Europe, a d’ailleurs relevé vendredi à 2% sa prévision de croissance pour la zone euro en 2006, contre 1,8% précédemment. L’institution multilatérale a ainsi suivi la Banque centrale européenne (BCE), qui avait relevé sa prévision à 2,1%, tandis que la Commission européenne escompte 1,9%.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc