×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    International

    Israël va transférer des membres du Fatah en Cisjordanie

    Par L'Economiste | Edition N°:2834 Le 05/08/2008 | Partager

    . Quelque 190 réfugiés se trouvent actuellement en IsraëlISRAËL a annoncé hier le transfert prochain en Cisjordanie de membres du parti palestinien Fatah réfugiés sur son territoire après des heurts meurtriers à Gaza. Plus de 200 membres du Fatah, dont des responsables politiques, avaient fui samedi dernier la bande de Gaza après des combats entre les forces du mouvement islamiste Hamas et le clan de la famille Hellis. Le Hamas a accusé ce clan d’être responsable d’un attentat à la bombe, le 25 juillet à Gaza, qui aurait tué cinq membres de sa branche armée et une fillette. Dimanche, après une requête du président Abbas et du Premier ministre Salam Fayyad qui ont assumé la responsabilité de leur sécurité, l’armée israélienne a commencé à faire rentrer les fugitifs du Fatah dans Gaza. Le ministre de la Défense Ehud Barak s’est entretenu avec des responsables palestiniens pour les convaincre de permettre aux réfugiés de gagner Ramallah. Un haut responsable palestinien, a indiqué qu’un «premier contingent de 30 personnes» avait subi des «vérifications de sécurité» et avait été autorisé à se rendre à Ramallah et que «190 membres du Fatah étaient présents à l’heure actuelle en Israël». Dimanche, 35 fugitifs avaient regagné Gaza mais dix d’entre eux avaient été arrêtés par le Hamas. Selon des sources hospitalières palestiniennes, les heurts de samedi ont fait 9 morts et 90 blessés. La décision d’Israël de transférer les fugitifs en Cisjordanie intervient également après un appel urgent de l’Association israélienne des droits de l’homme auprès de la Cour suprême lui demandant de s’opposer au retour des membres du Fatah à Gaza en raison de menaces sur leur vie.Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc