×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Irak: Recrudescence de la violence

Par L'Economiste | Edition N°:1910 Le 06/12/2004 | Partager

Le déchaînement de la violence reprend en Irak. Hier dimanche matin, deux nouveaux attentats ont fait au moins vingt morts au nord de Bagdad, alors que le bilan macabre de la journée de samedi, marquée par des attentats suicides destructeurs à Mossoul (nord) et Bagdad, s’est encore alourdi. D’autre part, l’armée US a annoncé dimanche que deux de ses soldats avaient été tués la veille à Mossoul lors d’une attaque contre leur patrouille. Ces violences ont lieu à moins de deux mois des élections prévues pour le 30 janvier. Dans un entretien publié récemment, Lakhdar Brahimi, l’émissaire des Nations unies en Irak, a estimé qu’il serait impossible d’organiser ce scrutin “si les conditions restent les mêmes”.Dernier bilan, “dix-sept Irakiens travaillant pour une société sous contrat avec l’armée américaine ont été tués et 13 autres ont été blessés, dimanche matin dans une embuscade au nord-ouest de Tikrit (180 km au nord de Bagdad)”, a indiqué un porte-parole de l’armée américaine. Dimanche matin toujours, un attentat à la voiture piégée à coûté la vie à trois gardes nationaux, près de Baïji (200 km au nord de Bagdad), selon un officier irakien. Tout au long du week-end, la violence s’est poursuivie à Bagdad et à Mossoul où des dizaines de personnes ont trouvé la mort suite à des attentats suicides. Au sud de la capitale, dans la zone surnommée “triangle de la mort”, la guérilla a attaqué samedi après-midi une patrouille mixte de la Garde nationale et de l’armée américaine alors que des insurgés sont réapparus à Latifiyah, au lendemain de la fin de l’opération “Plymouth Rock” censée déloger les rebelles de cette zone, selon des témoins. En Allemagne, le parquet fédéral a annoncé que deux des trois Irakiens arrêtés vendredi pour avoir planifié un attentat contre le Premier ministre irakien Iyad Allaoui avaient été placés en détention provisoire.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc