×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

IB Maroc étend son réseau en Afrique

Par L'Economiste | Edition N°:3503 Le 07/04/2011 | Partager
Elle crée Dis Africa, un grossiste informatique pour l’export
Les pays francophones, concernés
Un CA prévisionnel d’environ 40 millions de DH pour 2011

Devenir le premier acteur informatique panafricain d’origine marocaine. C’est le défi que s’est astreint d’atteindre IB Maroc pour les années à venir. A cet effet, l’intégrateur informatique a créé une nouvelle filiale spécialisée dans la distribution informatique vers l’Afrique francophone.
«Le marché africain est assez difficile à aborder. Mais il dispose d’un potentiel important de croissance, puisqu’il est aujourd’hui très mal servi. Pour nous l’avenir est en Afrique », explique Philippe Cahez, DG d’IB Maroc.
Dis Africa est un grossiste informatique Export au capital de 400.000 euros (près de 4,5 millions de DH). L’investissement a été financé donc par les fonds propres de IB Maroc. Pour 2011, le chiffre d’affaires prévisionnel est estimé à près de 5 millions de dollars (environ 40 millions de DH). La société a choisi de s'installer à la zone franche de Tanger «TangerMed» et constituera une plateforme d’exportation vers l’Afrique de l’ouest, centrale et du nord (hors Maroc). Evidement, Dis Africa ne servira pas le Maroc puisque la société mère y est déjà présente.
Par ailleurs, «Nous nous adressons à un maximum de 10 % du marché global de la région de l’Afrique francophone. De par cette filiale, nous allons commercialiser un certain nombre de marques à travers un réseau de revendeurs», précise Cahez. Ainsi, la société a d’ores et déjà signé un contrat de partenariat avec le constructeur informatique Acer. Le partenariat consiste, entre autres, à faire gagner à Acer plus de part de marché au niveau de l’Afrique subsaharienne. Le matériel arrive donc de Chine, transite par Tanger puis est expédié directement au client.
Pour l’instant, Dis Africa démarre avec un bureau en zone franche logistique de Tanger. Toute la partie logistique sera ainsi négociée et sous-traitée à ce niveau. Toutefois, les parties opérationnelle et back office seront mutualisées entre la filiale et IB Maroc. A terme, et pour bénéficier d’une proximité avec les pays de la région, Dis Africa envisage de créer des stocks locaux dans chaque pays servi.
Dis Africa est un grossiste qui ne s’adresse qu’aux revendeurs de matériel informatique (essentiellement ordinateurs, imprimantes, matériels de réseau,…). Pour l’instant, des négociations sont en cours, notamment avec Microsoft, afin d’intégrer des solutions de logiciels. « Actuellement, les revendeurs à qui nous nous adressons peuvent combiner du matériel et du logiciel pour fournir une solution globale à leur client finaux».


Des résultats 2010 contrastés


Face à un contexte économique difficile, la première entreprise de technologie introduite en Bourse de Casablanca achève un exercice 2010 avec un chiffre d’affaires de 231,2 millions de DH, réalisé sur 9 mois. Ce chiffre d’affaires est en baisse de 26% par rapport à 2009 (12 mois) et de 2% par rapport à une base comparable (9 mois en 2009). Cette variation négative s’explique principalement par le démarrage des chantiers de refonte et de transformation. Notons également que l’année 2009 a connu une progression inhabituelle du chiffre d’affaires de 43%.
Le résultat net de l’exercice s’élève à 8,5 millions de DH contre 18 millions de DH une année auparavant. IB Maroc a entamé une stratégie d’ouverture à l’international depuis 2008. Elle a été renforcée par une présence en Afrique du nord (Libye et Algérie) et en Afrique de l’Ouest (Cote d’ivoire et Sénégal). Des prises de participations dans quelques filiales notamment en Côte d’ivoire et en Libye ont été provisionnées à hauteur de 5 millions de DH. Ce qui justifie la baisse du résultat net en 2010.
La société vise également à renforcer sa présence en Afrique Centrale. «Conformément à notre nouvelle stratégie, l’objectif est de faire de nos filiales des hubs régionaux. D’ailleurs, le business model mis en place au Maroc, y sera déployé progressivement et intégralement», précise Cahez. En tant qu’intégrateur informatique, IB Maroc a comme clients uniquement les grands comptes. Avec 10% de croissance prévue en 2011, la société compte sur sa nouvelle organisation par métier qui l’amènera à avoir une plus grande couverture du marché.


R. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc