×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Habitat social
Les promoteurs étrangers arrivent

Par L'Economiste | Edition N°:1898 Le 17/11/2004 | Partager

. Ils opèrent seuls ou en joint-venture . Bonne nouvelle pour le programme «Ville sans bidonvilles»Les appels à manifestation lancés par les ERAC pour les logements sociaux sont vraisemblablement très attrayants. A telle enseigne qu’un bon nombre de sociétés étrangères s’y intéressent. C’est le cas notamment à Marrakech, Meknès ou Agadir, où ces sociétés ont raflé le marché suite à un appel d’offres international. Ce qui leur permettra de concevoir et réaliser les projets d’habitat social. Selon les responsables de l’Erac Tensift, «l’offre était aussi ouverte aux promoteurs nationaux et c’est finalement la société portugaise Casais qui a remporté le marché». Il s’agit de la réalisation de 500 logements à Marrakech pour le compte de l’Etat. C’est la première fois que des sociétés étrangères réaliseront des études techniques et architecturales pour le compte du public. Il faut dire que ces organismes sous tutelle (OST) veulent moderniser leurs processus de promotion du logement social. La finalité de cette démarche, expliquent les spécialistes, est de permettre aux Erac d’apprendre de nouvelles techniques, notamment en matière de rationalisation des coûts de construction et d’amélioration de la qualité. Par ailleurs, les sociétés étrangères sont moins chères, assurent quelques promoteurs, par rapport aux Marocains. Elles ne font pas encore de l’ombre aux grands groupes, mais elles commencent d’ores et déjà à se faire remarquer, surtout dans le privé. Du côté du ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme, la participation des sociétés étrangères aux programmes de logements sociaux est très bien vue. Ce département a initié un programme de lutte contre l’habitat insalubre. Selon les dernières statistiques, près de 273.000 ménages devront en bénéficier. «Il nous faut donc aller très vite et toute société qui répond aux exigences du cahier des charges peut légitimement soumissionner», explique Cherif Tahiri, directeur de la promotion immobilière au ministère. Selon lui, les promoteurs étrangers peuvent très bien s’installer seuls mais ils ont tout intérêt à le faire en collaboration avec des nationaux qui connaissent bien le marché.Reste que si des étrangers investissent le créneau de l’habitat social, par ailleurs juteux, «c’est parce qu’ils bénéficient des solutions clés en main des Erac», explique Saïd Sekkat, promoteur immobilier à Casablanca. En effet, dans de tels projets, les soumissionnaires négocient généralement des joint-ventures avec les communes qui leur assurent le foncier. Quoi qu’il en soit, poursuit Sekkat, même avec des solutions clés en main, les sociétés étrangères auront beaucoup de difficultés sur le marché privé, notamment en raison du financement. Ces sociétés financent le plus gros des constructions grâce aux ventes sur plan. Au Maroc, explique ce promoteur immobilier, elles devront changer de stratégie car cette méthode n’est pas encore très développée.


Transformation

Rappelons que les organismes sous tutelle de l’habitat (OST) seront transformés en une holding Al Omrane qui regroupera trois sociétés. Il s’agit de l’Agence nationale de lutte contre l’habitat insalubre (ANHI), la SNEC (société nationale d’aménagement et de construction) et la société Attacharouk. Les 7 ERAC régionaux deviendront des filiales de la holding, sous le nom d’Al Maouil. A côté, ils procèdent à leur mise à niveau financière. M.Bk & N.Be

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc