×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

France: GDF prêt à investir dans deux gazoducs

Par L'Economiste | Edition N°:2236 Le 17/03/2006 | Partager

. D’un coût total de 1,5 milliard d’euros, ils relieront l’Europe à l’Algérie et à l’IranGaz de France (GDF) est prêt à investir 1,5 milliard d’euros dans la réalisation de deux projets de gazoducs reliant à l’Europe les gisements algériens dès 2007 et iraniens vers 2015, a rapporté La Tribune jeudi 16 mars. «Gaz de France est prêt à investir 1,5 milliard d’euros dans la réalisation de Medgaz qui reliera dès 2007 l’Espagne et l’Algérie, et Nabucco qui acheminera en Autriche le gaz provenant des gisements de la Caspienne et extrait des réserves iraniennes», selon le quotidien économique.Le gazier français financera 12% de Medgaz chiffré à 640 millions d’euros, GDF souhaitant faire de l’Algérie en 2010 «son 2e fournisseur à égalité avec la Russie», a précisé le journal. «Nous avons obtenu l’accord des autorités algériennes et nous signerons le contrat dans les prochains jours», a déclaré le PDG de Gaz de France, Jean-François Cirelli, cité par le journal.Le deuxième projet «est plus ambitieux», GDF proposant de financer 30% de Nabucco long de 3.300 km et dont le coût s’élèvera à 4,6 milliards d’euros, a précisé La Tribune. «Nous sommes candidats et prêts à y mettre de l’argent», a déclaré Cirelli. Le gazoduc Nabucco devrait permettre de livrer jusqu’à 30 milliards de mètres cubes de gaz par an en Europe.Les travaux de réalisation du gazoduc transméditerranéen Medgaz, d’une capacité de transport de 8 à 10 milliards de m3, doivent débuter en juillet prochain pour s’achever en 2007.Ce gazoduc, long de 747 km, dont 200 km en mer, va fournir à l’Espagne à partir de 2007 un volume de 4 milliards de m3/an.Le projet Medgaz est dirigé par un consortium composé notamment des compagnies algérienne Sonatrach (20% du capital), espagnoles Cepsa (20%), Endesa (12%), Iberdrola (12%), française GDF (12%) et britannique BP (12%).Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc