×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Libye/France: Accord sur le nucléaire civil

Par L'Economiste | Edition N°:2236 Le 17/03/2006 | Partager

. Tripoli abandonne les ADM au profit des programmes pacifiquesLA Libye et la France ont signé mercredi 15 mars à Tripoli un protocole d’accord sur la recherche nucléaire civile, le premier du genre depuis l’annonce par le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi en 2003 de sa décision de renoncer à son programme d’armes de destruction massive.L’accord a été signé lors d’une cérémonie publique par le chef du bureau national de recherche et de développement Ali Kchout, côté libyen, et l’Administrateur général du Commissariat à l’énergie atomique (CEA), Alain Bugat, côté français.Le ministre libyen du Travail Maatouk Maatouk, présent à la signature, a exprimé devant les journalistes «la considération de la Libye à l’égard de la France et du président Chirac pour leur position courageuse de vouloir coopérer avec Tripoli».Selon lui, la Libye «récolte aujourd’hui les fruits de sa décision» de se débarrasser de ses armes de destruction massive (ADM). «Nous espérons que cet accord nous permettra de développer la coopération sur des programmes pacifiques», a-t-il ajouté. «Nous nous dirigeons vers le développement de la technologie nucléaire en Libye à des fins pacifiques», a-t-il insisté.De son côté, Bugat a déclaré que la France avait signé ce protocole d’accord «après la décision courageuse de la Libye d’abandonner son programme d’armes de destruction massive, et cette décision est un exemple qu’il faut suivre». Il a affirmé que son pays reconnaissait le droit de chaque pays à utiliser l’énergie nucléaire à des fins pacifiques. Le protocole d’accord porte sur les recherches et l’utilisation de la technologie nucléaire dans les domaines médical, de l’agriculture et de l’eau.Il s’agit du premier accord signé par la Libye depuis l’annonce par le colonel Kadhafi fin décembre 2003 que son pays renonçait à toute ambition nucléaire militaire et à chercher à se doter d’armes chimiques ou bactériologiques.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc