×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Entreprises

    Forges de Bazas : Les concentrations en Europe et l'évolution commerciale d'une entreprise au Maroc

    Par L'Economiste | Edition N°:20 Le 12/03/1992 | Partager

    Il y a trois ans, le groupe allemand KSB, fabricant de pompes et de robinetterie, réalise une opération de rachat des pompes Guinard, premier fabricant français de pompes. En Juillet 1991, et ce afin d'unifier l'activité commerciale au Maroc du groupe KSB, représenté depuis 1956 par Forges de Bazas, les pompes Guinard ont vendu leur filiale marocaine Sofamar au Groupe marocain Hofit.


    EN Novembre 1991, Forges de Bazas devient le représentant exclusif du groupe franco-allemand.
    Au niveau des pompes, la fusion KSB-pompes Guinard "nous a permis de bénéficier d'une gamme de produits beaucoup plus large et plus importante et surtout de peaufiner notre gamme", dit M. Michel Got, Administrateur Directeur Général de la Société Forges de Bazas. Certaines pompes KSB ont disparu et ont été remplacées par celles de Guinard et vice versa, en sélectionnant les plus, performantes.
    Guinard a permis à KSB d'accéder au marché des petites pompes, notamment celles destinées au bâtiment considérées comme le coeur de toutes les installations d'alimentation. On les trouve dans les immeubles, les maisons particulières, utilisées en cas d'inondation, mais aussi pour l'arrosage de parcs, et pour les piscines.
    KSB, de son côté, a permis aux pompes Guinard de pénétrer le marché des "grosses pompes", telles que celles pour l'énergie destinées aux centrales électriques conventionnelles ou nucléaires. Ces pompes sont utilisées notamment pour les flux de refroidissement, pour l'alimentation et la circulation dans les chaudières... "Avec Guinard, KSB est devenu le deuxième mondial au niveau des pompes", dit M. Got.
    Par cette fusion, le groupe franco-allemand dispose également d'un des plus grand réseaux d'agences, de filiales commerciales, de représentations et d'usines dans le monde.
    Au Maroc, Forges de Bazas représente le groupe KSB depuis 1956.
    Les principales activités de la Société sont concentrées au niveau de la manutention par levage (chariots élévateurs Toyota, et le pompage d'eau avec le groupe KSB.

    Histoire d'une entreprise


    Créée en 1950, Forges de Bazas était au départ une filiale de la Société française Fenwick. A cette date, et lors de la marocanisation, le capital de la société était à 50% étranger et 50% marocain (détenus par la Société Générale et Investima).
    En Juillet 1984, suite au dépôt de bilan de la Société Fenwick Manutention, une partie des actionnaires de Forges de Bazas rachètent les parts de Fenwick et une autre partie les parts de la Société Générale et Investima.
    A partir de cette date, Forges de Bazas devient ainsi une société autonome. "En Janvier 1985, la carte Fenwick a été remplacée par celle de Toyota, le plus grand constructeur mondial de chariots élévateurs et qui produit environ 80.000 chariots par an", dit M. Got.
    Forges de Bazas occupe actuellement 50% du marché des chariots élévateurs, essentiellement en privé, commercialisant un peu plus de 100 chariots par an.
    Toyota est performant au niveau des petites unités, 1 tonne à 5 tonnes, où la production est importante.

    Pour les charges plus importantes, Forges de Bazas est liée à KALMAR LMV considéré comme le leader mondial du chariot élévateur au-delà de 25 tonnes. "La gamme de ces produits se limite à 42 tonnes (container, 40 pieds) quoique KALMAR LMV ait réalisé dans le passé une série de chariots de 80 tonnes destinés au marché libyen", rappelle M. Got.
    Par ailleurs, les principales pompes commercialisées par Forges de Bazas sont les pompes industrielles, pompes horizontales, utilisées dans les industries de la chimie et pétrochimie, mais aussi dans l'industrie alimentaire. Cette gamme permet le pompage des liquides de circuit de fabrication, des liquides agressifs de haute température.
    La seconde catégorie de pompes commercialisées regroupe les pompes à eau claire pour l'irrigation. Elles sont destinées à la distribution de l'eau à usage agricole, industriel et communal. En fonction de la profondeur, pour le captage de l'eau, les techniques sont différentes.
    Ainsi, pour un niveau d'aspiration inférieur ou égal à 7m, on utilise des pompes horizontales. Au delà de cette profondeur, on utilise soit des pompes dites "verticales" soit des pompes immergées. Les dernières permettent le refoulement de l'eau s'il s'agit de pomper des puits étroits et profonds dans le domaine de l'alimentation en eau en général, de l'irrigation et de l'arrosage, des installations de jets d'eau etc...

    Le principe de la pompe date du XIXè siècle


    Les différentes pompes commercialisées sont entièrement importées de l'étranger, d'Allemagne, de France. Forges de Bazas procède à l'étude, la réalisation, l'installation à partir du matériel importé, et ce en fonction des besoins du client.
    "Le principe de la pompe est très vieux", dit M. Got. On utilisa jusqu'à la fin du XIXè siècle des pompes à piston formées d'un tube dans lequel coulisse un piston; l'extrémité inférieure du tube et le piston sont munis d'une soupape qui n'admet le liquide que de bas en haut.
    De nos jours, on utilise des pompes rotatives qui permettent d'exploiter d'un mouvement continu la rotation du moteur.
    La conception d'une pompe est, dans tous les cas, fonction du type de fluide, de la hauteur et du débit à déplacer.
    Toutes les pompes commercialisées par Forges de Bazas sont importées. Pour M. Got, le marché marocain est trop petit pour justifier économiquement la mise en place d'une unité de fabrication industrielle apte à concurrencer les produits étrangers (rapport qualité/prix). Elle ne pourra être envisagée qu'avec un appui extérieur pour faire de l'exportation.


    Carte de visite

    Forges de Bazas est installée depuis plus de 40 ans dans le domaine de la manutention et représente le groupe allemand KSB de pompes depuis 35 ans.
    Pour la manutention par levage, la société occupe 50% du marché national et 30% du marché avec les pompes, notamment horizontales et immergées.
    Avec un Capital Social de 5,2 millions de DH la société a réalisé en 1991, 50 millions de DH de chiffre d'affaires.
    L'effectif de Forges de Bazas est de 50 personnes, composé de technico-commerciaux, d'installateurs en pompes, d'équipes d'après vente pour la manutention. Le budget publicitaire de la Société est d'environ 100.000DH par an.

    Meriem OUDGHIRI.


    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc