×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Forêts: Plus de 300.000 ha immatriculés

    Par L'Economiste | Edition N°:2779 Le 19/05/2008 | Partager

    . Le plus gros concerne le patrimoine de la Maâmoura. Objectifs: sécuriser et protéger la forêt et les populations C’EST probablement le plus grand titre foncier réalisé au niveau national! Plus de 320.000 hectares de forêts enfin immatriculés. Dont 132.000 ha concernent la Maâmoura. Le poumon du Maroc ne fera plus ainsi l’objet de convoitises. Cette opération, conduite conjointement par le Haut commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD) et l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC), a nécessité «la mobilisation de moyens humains techniques et logistiques conséquents des deux institutions pour le dépouillement des archives, d’une part, et la reconnaissance, la réhabilitation et le recolement du bornage d’autre part», précise le département des Eaux et Forêts. . Réhabiliter le chêne-liègeDes efforts ont été consentis au niveau des deux départements pour arriver à ce résultat.Les moyens mis en place pour l’étude technique ont été plutôt humains. «Nous avons réalisé ce titre avec les moyens de fonctionnement de l’Etat», informe AbdallahFassihi, directeur du domaine forestier, des affaires juridiques et du contentieux. A titre comparatif, dans le privé, le prix de revientde l’étude technique d’immatriculation varie entre 100 et 120 DH par hectare. Conserver et sécuriser l’assiette foncière sont les principaux objectifs de cette opération.«Dorénavant, il n’y aura plus de remise en cause de la propriété. Ça protège à la fois la forêt et les populations limitrophes», expliqueFassihi. Cette démarche s’inscrit dans le plan d’action décennal entrepris par le HCEFLCD.Le premier bilan de ce programme fait ressortir des réalisations intermédiaires de la tranche triennale 2005-2008 évaluées, au niveau national, à «380.000 ha de superficieforestière délimitée, 643.375 ha de superficie homologuée, 543.536 ha en cours d’homologation et 324.365 ha immatriculés». Protéger la Maâmoura passe forcément par la réhabilitation du chêne-liège. Sur ce point, on ne badine pas. Le directeur du domaine forestier rassure: «Le reboisement de la forêt se fait de façon régulière. Nous sommes en train de récupérer les espaces que le chêne-liège a perdus». Si la forêt de Maâmoura fait respirer Rabat, Kénitra et Khemisset, elle fait vivre aussi les populations riveraines. L’exploitation du liège est une activité nourricière. Pour concilier les besoins des populations et le respect de l’environnement, la forêt a été dotée d’un «plan d’aménagementfait sur la base d’études techniques. Ce plan définit les actions à entreprendre (exploitationdu liège). L’échéancier est connu dans l’espace et dans le temps. L’arbre reste souvent sur pied, parfois, on le coupe pour le régénérer». Délimiter la forêt ne veut pas dire l’interdire. L’Etat reconnaît aux usagers le droit «de parcours et de ramassage de bois mort» dans ses forêts, précise Fassihi. C’est ainsi que les groupements pastoraux sont encadrés par les agents du HCEFLCD. Les itinéraires sont choisis en fonction de la préservation des ressources. «Nous avons sensibilisé les populations limitrophes. Les groupements pastoraux assurent, aussi, le gardiennage des forêts». Le souci de subsistance de ces groupes est poussé au point de verser «une indemnisationdu droit de parcours estimé à 250 DH/ha/an, lorsque l’espace est interdit au pâturage». Cette indemnisation n’est pas octroyéede façon individuelle. Elle est versée à la coopérative du groupe qui va l’utiliser pour mettre en place un projet collectif.Amira KHALEFALLAH

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc