×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Festival Jazz ablanca
Michel Jonasz en concert demain au Mégarama

Par L'Economiste | Edition N°:2250 Le 06/04/2006 | Partager

. Très jeune, il se découvre des talents de pianiste et de chanteur. Une carrière musicale de 43 ansLE Jazz ablanca démarre demain vendredi 7 avril au Mégarama et se poursuivra jusqu’au 16. C’est Michel Jonasz qui ouvrira le bal. Un grand artiste à la longue carrière pour cet événement musical organisé par Hil’Art Productions et qui en est à sa première édition. Né en 1947 à Drancy de parents immigrés hongrois, il se détourne de l’école à 15 ans pour se consacrer à des cours de peinture et d’art dramatique. Déjà, la scène l’attire. Il se découvre alors très vite des talents pour la musique et deux ans plus tard abandonne peinture et théâtre pour ce qui deviendra sa passion, la musique. Il devient alors le pianiste du groupe Kenty and the Skylarks. Il forme ensuite un deuxième groupe avec son copain Alain Goldstein, qui accompagnera pendant deux ans le chanteur Vigon. Se crée alors le King Set: Alain est à la guitare et Michel au chant et au clavier. Le groupe interprète du rythm and blues. Mais très vite, le groupe va se dissoudre et Michel devient pianiste accompagnateur. A l’âge de 21 ans, il enregistre un premier 45 tours. Puis à partir de ce moment-là, les albums vont s’enchaîner les uns après les autres. C’est en 1972, à l’âge de 25 ans, qu’il enregistrera son premier 45 tours à succès, avec le titre «La rencontre». C’est à cette époque qu’il fera ses débuts sur scène en solo. Deux ans plus tard, il sort «Super nana», qui connaît un gros succès. Il partira en tournée avec Eddy Mitchell en 1975, Mireille Mathieu puis Véronique Sanson en 1976. Il s’essaie ensuite au théâtre et au cinéma. Tout au long des vingt années qui suivront, il recevra plusieurs prix pour sa musique. «Où vont les rêves» sorti en 2002 marque le retour du chanteur vers des chansons nostalgiques et romantiques empreintes de musique jazz and blues. En mars 2005, le chanteur publie un nouvel album sans titre. La pochette est sobre. Parmi la vingtaine de chansons qu’il a accumulées, il en choisit 12. Des titres entre nostalgie «Le dîner s’achève» et swing «j’ai swingué toute la nuit». Un cocktail souvent éprouvé et dont ses aficionados ne se lassent pas. Le premier single s’intitule «La femme du parfumeur». Une tournée a suivi toute l’année 2005 avec deux étapes importantes: le casino de Paris du 19 au 30 avril et l’Olympia le 28 novembre.Nadia BELKHAYAT

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc