×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Fès: Une intéressante mise au point

Par L'Economiste | Edition N°:1573 Le 01/08/2003 | Partager

Nous avons reçu le courrier ci-dessous, qui se présente comme une mise au point et dont la signature n'était pas lisible. Nous avons dû au préalable vérifier qu'elle émanait bien de la personne qui dit être «attaché de la presse de la CCIS de Fès«. En effet, la forme et le contenu de ce courrier nous avaient fait craindre une mauvaise plaisanterie, dirigée contre le titulaire du poste d'attaché de presse de la Chambre, Larbi El Moudni Jai. Nos craintes n'étaient pas fondées: le courrier émane bien de lui. Il a même insisté pour qu'il soit publié intégralement, ce que nous faisons en respectant scrupuleusement sa rédaction. Bien que le texte soit difficilement compréhensible, bien que juridiquement, l'auteur de ce courrier n'ait pas à réclamer une mise au point, nous la publions avec un certain plaisir: ses critiques hargneuses à l'endroit d'un des candidats aux élections de la Chambre, exprimées d'une manière si… intéressante, méritaient bien un traitement privilégié!. Monsieur Le Directeur de L'EconomisteMonsieur, Je vous prie d'insérer notre présente mise au point, droit de Réponse à votre article du mercredi 23 Juillet 2003, paru en page _«Régions« n° - 15 _ touchant aux élections professionnelles _ Fès _ et ce Vendredi prochain 25/07/2003 page 15, naturellement le tirage et le texte se devront d'être en conformité technique avec l'article qui nous incrimine. Votre correspondant ne manquant pas d'humour par un sous _titre drainant le mot ATONIE, et tout un chacun de savoir qu'à Fès les produits pharmaceutiques revitalisants lui sont dispensés (mot illisible) bénévolement.Pourquoi donc ce manque de vigueur àpropos de ce sous _ titre ? Nous confirmons notre mise au point et relevons juste la photographie d'un homme qui à première vue reflète le bontemps et bon accent et nous lisons monsieur Mernissi “ SAP Tète de liste“ Notre réaction première étant de penser que l'économiste nest concerné exclusivement quedans le concert des élections des chambres devant intervenir le 25/07/2003. D'un côté Sieur Mernissi a le droit d'ambitionner et de l'autre votre journal de s'octroyer une « PUB « jusqu'ici tout parait limpide.La presse se devant de rester saine, porteuse et sans état d'âme, hormis le problème du sous _ titre déjà traité.Continuons : Nous relevons que Sieur Mernissi est un Enarque commercial Diplômé à 21 ans n'est ce pas là un GENIE ? continuons si vous le voulez bien 120.000m2 couverts capable d'accueillir 100 unités donc 12 hectares couverts entraînants bétons matériaux etc …un peu le quart de la superficie de Fès _ au mieux 3 ou 4 multinationales occidentales.Dés à présent nous pouvons vivre en toute quiétude Sieur Mernissi s'émerveille de par ses fantasmes à nous assurer quant à résorber tout le chômage. N'est ce pas prodigieux ?Sieur Mesrnissi commercial et politique relève que les événements du 16 Mai devraient impliquer les industriels dans des programmes d'investissements afin de lutter contre le chômage .Nous répondons à monsieur Mernissi que ses 12 hectares couverts suffiraient amplement à lutter contre le fléau du chômage fin de citation .Notre GENIE Sieur Mernissi, pour le quel nous nous prenons d'amitié à fur et à mesure que nous vous écrivons ce billet, parle ensuite d'incompétence des gestionnaires actuels de la chambre. Certain ! que nous ne confondons point fantasme et réalité vous retiendrez que les réalités sont .notre cheval de guerre .Il semblerait que notre Enarque soit un pur produit sorti de l'école de Donquichette. Votre correspondant se reprends et adopte enfin un style journalistique propre à la politique de votre journalCette phrase remettant les choses à leur place je cite : « Prêchant pour sa propre paroisse s'agissant de Sieur Mernissi« fin de citation .Pour finir le politique Sieur Mernissi souhaite avec ferveur que la Chambre de Commerce devienne une institution constitutionnelle . En sa qualité d'ENARQUE commercial et politique il semble à grand regret, dune ignorance totale et combien triste de la composante des dahirs Royaux et constitution qui sont l'epine dorsale de notre pays Navrant de constater que certains nantisse, exclusivement croient possèder aussi de l'esprit. Etque le dit article dif- famatoire risque de décrocher le prix de la houteDe vous à moi monsieur croyez- vous honnêtement en tant que journaliste que l'article en question vulgarisé le 23/07/2003 et ce deux jours avant les élections des chambres soit mesure de faire basculer l'électorat en faveur de Sieur Mernissi ?Veuillez agréer, monsieur mes sincères salutations .SIGNE : L'ATTACHE DE LA PRESSE DE LA CCIS FES


NDLR: Petit rappel de droit

Les élections pour les Chambres professionnelles sont comme les autres élections: les employés des Chambres et les fonctionnaires ne doivent pas intervenir pour marquer leurs préférences personnelles en faveur d'un candidat ou d'un parti. A fortiori, ils doivent rester parfaitement neutres envers les candidats qui ne leur conviendraient pas. L'entorse commise méritait, on en conviendra, un rappel au droit… privilégié.On en conviendra aussi, les Chambres, si elles veulent jouer un rôle plus actif, devront à l'avenir veiller plus soigneusement à la formation de leur personnel.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc