×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Fès espère de nouveau

Par L'Economiste | Edition N°:2303 Le 22/06/2006 | Partager

. La ville et la région en plein chantier. Tourisme, agroalimentaire, textile et BTP, secteurs locomotiveCité où fut fondé l’Etat Marocain, où fut édifié l’une des premières universités du monde, où l’artisanat relève à la fois de la science de l’art de vivre et de celui de négocier, Fès étonnera encore par sa capacité à conserver son passé, à assimiler son présent et à anticiper son futur. Donnée pour moribonde tant l’assiduité des éléments naturels et l’insouciance humaine se sont conjuguées pour mettre à l’épreuve sa résistance, elle renaît, entraînant dans son sillage intellectuels, artisans, diplomates et hommes de sciences. Elle se hisse au rang de bien précieux du génie humain, dans un élan somme toute digne pour sa valeur. L’Académie internationale de tennis, d’Henry Leconte, en est un premier pas. Viendront la foire internationale, les deux nouvelles zones touristiques d’oued Fès et Ouislane… Des projets qui augurent d’une nouvelle dynamique.En effet, Fès, longtemps taxée de ville où l’insécurité règne, retrouve aujourd’hui une sérénité salvatrice. Désormais, les opérateurs croient en son développement. Groupes hôteliers, spécialistes de l’animation, stars internationales… s’y installent. Les projets industriels, touristiques et culturels foisonnent. Lors de la conférence de l’Economiste, organisée à Fès le 15 juin, Salaheddine Mezouar, ministre de l’Industrie et du Commerce a rappelé que les dossiers concernant les quartiers industriels sont «en bonne voie». Les opérateurs retrouvent leur optimisme. L’atout naturel de la région Fès-Boulemane qui s’étend sur une superficie de 210.377 Km2, découle de sa diversité sur le plan physique.Deux grands domaines structuraux modulent l’espace de cette région, le domaine atlasique qui représente la naissance des principaux cours d’eaux de la région, et le domaine Mésétien des Hauts Plateaux où l’on distingue la plaine du Saïss.La région est riche en ressources naturelles, ce qui la dispose à assurer de meilleurs équilibres économiques et sociaux. Leur diversité (sol, eau, forets, et ressources minières) est un avantage qui lui permet de jouer un rôle plus important dans l’activité économique.Autre avantage, et non des moindres : l’eau. La région est située, en effet, dans la zone hydrologique sillonnée par des Oueds d’importance nationale et régionale : Oued Sebou, Oued Fès, Oued Mehrez et Boufkrane.La mobilisation des réserves en eau est traduite par la création de périmètres irrigués notamment celui du projet d’aménagement hydro- agricole sur les rives des Oueds Sebou et Inaoun, d’une superficie de 150.000 ha dont 33.500 ha mis en eau.Il y a lieu de signaler à cet égard que la région offre des réserves thermales et minérales considérables : sources de Sidi Harazem, de Moulay Yacoub , Aïn Allah, Aïn Sais et Aïn Soltane. Ces potentialités font de la région une terre à vocation agricole, qui la prédisposent à devenir, à l’échelle nationale, l’un des lieux principaux de l’implantation du secteur de l’agroalimentaire. Un autre projet est en cours d’étude, il s’agit du transfert des eaux du Sebou vers la plaine de Saïss.Cette caractéristique se traduit par la grande proportion de sa superficie agricole utile (400.000 Ha) soit 20% de la superficie totale de la région, et par l’importance de son patrimoine forestier, parcours qui offre des possibilités importantes de pacage pour la conduite d’un élevage extensif.Ville spirituelle, centre culturel, Fès est aussi une cité de commerçants et d’artisans. Sa qualité de ville impériale, ancienne capitale de plusieurs dynasties, a attiré et renforcé la présence d’artisans. Les métiers de l’artisanat sont, à la faveur des opérations de rénovation et de restauration de la Médina, en voie de réorganisation et de revalorisation, particulièrement pour la tannerie, le tissage, et le travail du cuivre.La position géographique de Fès, carrefour d’axes routiers nord-sud et est-ouest, lui a façonné une vocation de ville commerçante, industrielle et artisanale, renforcée par son identité spirituelle, l’existence dans ses environs de sources thermale désormais de réputation internationale et de ses médresa.La tradition et le savoir-faire ancestraux dans le domaine artisanal, mais aussi le rayonnement culturel de la ville n’ont pu que la prédisposer à accueillir des unités industrielles et commerciales qui en firent, jusqu’à une date récente, le deuxième pôle d’activité du Royaume et surtout le centre industriel de la région Fès-Boulemane.Toutefois, l’attraction première de Fès reste incontestablement son patrimoine et son cachet architectural, ses monuments historiques et sa légende spirituelle qui font de cette ville une destination touristique parmi les plus appréciées.Si effectivement l’économie régionale est pratiquement concentrée dans la ville de Fès (60% de la population de la région), il n’en demeure pas moins que l’économie régionale a cet avantage d’être équilibrée. Sont en effet englobés à parts égales : le secteur primaire , le secteur secondaire, le secteur tertiaire et le BTP. Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc