×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Expotecnia : 170 entreprises espagnoles à Casablanca en Décembre

    Par L'Economiste | Edition N°:50 Le 22/10/1992 | Partager


    C'EST une très grande manifestation que veulent monter, sous le nom de Expotecnia'92, l'Institut Espagnol du Commerce Extérieur (ICEX) et l'Ambassade d'Espagne. Quelque 170 entreprises espagnoles sont attendues, du 8 au 12 Décembre, sur 20.000m2 à la Foire Internationale de Casablanca.
    Le thème, trouvé avec l'aide de Klem-RSCG en charge de la communication de la manifestation, est «Nous avons tant de choses à faire ensemble». Il veut transcrire à la fois le niveau actuel des relations d'affaires et les possibilités de développement.
    Les relations entre les entreprises espagnoles et marocaines font, du Royaume d'Espagne, le deuxième client et le deuxième fournisseur du Maroc. C'est du moins ce que transcrivent les courants d'échanges «déclarés», car s'y ajoutent des réseaux souterrains, par lesquels transitent un montant d'affaires inconnu, mais réputé «colossal».
    A Expotecnia' 92, seront présentes les entreprises espagnoles qui veulent développer des courants «officiels». «Les entreprises exposantes ne sont pas là pour vendre leurs stocks», précise M. Marti, Directeur Général de ICEX «l'objectif de l'exposition est de développer des liens de partenariat»
    L'exposition est la troisième du genre organisée par l'ICEX, après celle de Porto au Portugal en 1990 et celle de Mexico en 1991.
    Côté espagnol, il est souligné que cette troisième place marque le rang important accordé au Maroc par les pouvoirs publics madrilènes. C'est à l'issue de l'exposition de Mexico que les différentes fédérations patronales espagnoles s'étaient prononcées en faveur d'une manifestation au Maroc, indique l'ICEX. Le pays cible suivant devrait être l'Argentine, ajoute l'Institut.

    Le choix s'est porté sur le Maroc de manière quasi unanime, signale l'ICEX. Les raisons qui ont pu être invoquées sont de plusieurs ordres. En premier lieu, «le marché marocain a été réellement une découverte pour les entreprises espagnoles, il y a trois ou quatre ans, et cette découverte leur a montré qu'il était possible de bien travailler», indique M. Alvaro Rengifo, le nouveau conseiller commercial de l'Ambassade d'Espagne. Il signale aussi que l'existence d'une bonne main-d'oeuvre «capable de gérer les projets», les codes d'investissement et la suppression des obligations de marocanisation, comme motifs d'intérêt chez les entreprises espagnoles. Les quatre premières journées, du 8 au 11 Décembre, seront réservées aux contacts d'affaires, et le 12 Décembre l'exposition ouvrira ses portes au grand public.
    Durant les journées professionnelles, un colloque est prévu sur le thème «de nouveaux atouts du partenariat». Il est possible que la CGEM et la Chambre de Commerce Internationale-Comité National Marocain apportent aussi leur concours à l'exposition, c'est du moins ce qu'ont proposé MM. Bennani-Smires et Tazi, Présidents, respectivement, de la Confédération et du Comité.
    L'ICEX a réuni des entreprises de premier plan dans onze secteurs différents: Machines mines et TP, machines agricoles, machines à bois, machines pour le plastique et le caoutchouc, machines outils, machines pour le textile, entreprises de «techno-alimentation», électronique et électrotechnique, clefs-en-main de grands biens d'équipement, équipements industriels et services.

    M. C.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc