×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Exposition «Electricité» à l’espace Lydec

Par L'Economiste | Edition N°:2925 Le 22/12/2008 | Partager

. Quatre œuvres artistiques exposées pendant deux mois . Affiches de sensibilisation pour adultes et enfantsLYDEC a organisé jeudi dernier dans son espace d’art le vernissage de l’exposition «Electricité», qui va durer jusqu’au 28 février prochain. L’objectif de cette manifestation est de sensibiliser le public sur la nécessité d’adopter un comportement plus économe au niveau de la consommation d’électricité et de protéger l’environnement. «L’économie d’électricité permet non seulement de réduire la facture mais aussi d’avoir un comportement citoyen et responsable qui peut contribuer à pérenniser l’offre nationale disponible», explique Bouchra Ghiati, directrice de la communication à Lydec. Il s’agit aussi d’une exposition à caractère pédagogique, puisqu’une vingtaine d’affiches éducatives et informatives à destination des adultes et surtout des enfants sont affichées sur les murs de la salle d’exposition.

Jouets géants
Elles contiennent des indications chiffrées sur le réseau électrique et l’éclairage public à Casablanca et sur les consignes de sécurité domestique à respecter, avec des illustrations en couleurs, des schémas… L’exposition présente aussi quatre œuvres originales conçues et réalisées pour le compte de Lydec par l’écrivain et artiste Youssouf Amine Elalamy. Ce qui fait leur originalité, c’est qu’elles ont été réalisées à partir de rebuts récupérés. L’œuvre la plus importante, «Electri-cité» consiste en une ville miniature, construite à base d’accessoires lumineux (lampes, néons, fusibles, circuits électriques, plexiglas…). Des artères, des maisons et des buildings en miniature ont été réalisés. Autre œuvre, «l’électricube», une œuvre technologique en forme de dé géant en mouvement, où les faisceaux lumineux qui apparaissent ici et là, contrastent avec la dominante noire de l’objet.«L’életricar» est composé de matériaux électriques (tourets, câblages, compteurs, lampes…). Cette œuvre a été construite exclusivement à base de matériaux électriques divers, ce qui met en avant les bienfaits de la voiture électrique. La voiture prend l’allure d’un jouet géant, dont les roues, la cabine et le châssis en bois rappellent le respect de l’environnement. Enfin, le quatrième objet exposé est «M. Candélabre». Il s’agit d’une œuvre imaginaire qui rend hommage à l’éclairage public. Construite à partir d’un candélabre de taille réelle, cette installation artistique est un clin d’œil aux 95.000 points lumineux qui nous éclairent la nuit à Casablanca et contribuent à la sécurité dans la cité. A noter que Lydec prévoit des visites guidées pour enfants tout au long de l’exposition. Des supports et un jeu éducatifs leur seront remis à la fin de leur visite.Nadia BELKHAYAT
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc