×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Mohamed Maradji publie un livre témoignage

    Par L'Economiste | Edition N°:2925 Le 22/12/2008 | Partager

    . L’ouvrage retrace un demi-siècle au service de l’art photographique . Il contient 750 photos légendées et commentées «50 ans de photographies, Maradji, témoin de son époque», c’est le titre d’un ouvrage qui sera disponible avant le 31 décembre dans les librairies. Edité par «La Croisée des Chemins», il a été imprimé en Italie. Il s’agit d’un beau livre de 400 pages, contenant quelque 750 photographies de la famille royale et de nombreux personnages qui ont marqué la vie politique, artistique et sportive du pays. L’auteur, Mohamed Maradji, un autodidacte, était le photographe préféré de Hassan II. Il a travaillé pendant deux ans et demi sur la réalisation de cet ouvrage, qui représente, selon lui, «une partie de notre mémoire collective». Conçu comme un témoignage vivant et illustré des cinquante dernières années, l’ouvrage sera certainement très remarqué. Natif de Casablanca en 1938, Maradji a fait ses débuts dans les années 1950, à l’âge de 16 ans, comme photographe ambulant dans les rues de sa ville natale. En 1956, lors du retour d’exil de feu Moham-med V, le jeune et ambitieux reporter-photographe suit de sa propre initiative le défunt souverain dans ses périples à travers le Royaume et propose ses premières photos en noir et blanc à la presse locale et internationale. Il commence aussi à couvrir des manifestations artistiques et sportives. Un photographe-reporter est né et il révèle rapidement un grand talent. En mars 1957, le photographe part à Paris et effectue un stage de six mois à l’agence Keystone, une agence photographique internationale, ce qui lui permet de renforcer ses compétences dans le domaine. De retour au Maroc, il couvre toutes les visites et les activités de feu Mohammed V pour le compte de différents quotidiens de l’époque comme «Al Alam », «La vigie marocaine», «L’avant-garde»… Au cours de sa longue carrière, Maradji a photographié trois Rois: Mohammed V, Hassan II et Moham- med VI. Il a également photographié les plus grands hommes politiques nationaux et internationaux dont sept présidents américains et cinq Français (Kennedy, De Gaulle…). En 1960, il crée à Casablanca sa propre agence de photos de presse baptisée «APPM», c’était la première agence photos de presse marocaine. Ses photos sont livrées à toute la presse marocaine et internationale de l’époque. Le reporter a également couvert la guerre du Congo en 1961, la guerre d’indépendance de l’Algérie, la participation de troupes marocaines lors du conflit israélo-arabe en 1973. Il a publié un livre photos sur la Marche Verte, préfacé par Maurice Druon de l’Académie française. A l’occasion de la célébration de ses 50 ans de photographie, il a été décoré par le Roi Mohammed VI du Wissam Al Aârch de l’ordre de commandeur. Aujourd’hui âgé de 69 ans, Maradji est toujours très actif et dynamique. Il poursuit son action inlassablement avec abnégation et passion, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays. Il est marié et père de quatre enfants.Nadia BELKHAYAT

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc