×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Escalade de la violence dans les territoires occupés

Par L'Economiste | Edition N°:1825 Le 04/08/2004 | Partager

. Trois Palestiniens tués pendant une incursion israélienne à Rafah Trois Palestiniens ont été tués et 17 blessés hier dans une explosion alors que l'armée israélienne effectuait une incursion dans le camp de réfugiés de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza. 17 Palestiniens ont en outre été blessés, dont trois grièvement. Trois enfants âgés de moins de dix ans et un caméraman palestinien de l'agence de presse internationale Reuters, Bassam Massaoud, figurent parmi les blessés. Cette explosion serait due à un obus de char tiré par des soldats israéliens, selon des témoins. Une source sécuritaire palestinienne a fait état de la présence de chars israéliens dans le camp de Rafah, sans toutefois confirmer que ces derniers aient tiré des obus.Dans un communiqué, les Brigades Ezzedine Al-Qassam, branche armée du mouvement radical palestinien Hamas, ont en revanche revendiqué des tirs de roquettes antichars RPG «contre des chars et véhicules blindés israéliens en position près de la clinique du camp de réfugiés de Rafah dans le secteur de Ybna». Interrogé par l'AFP, un porte-parole de l'armée israélienne a indiqué qu'»une enquête est en cours sur les circonstances de cette affaire (...). A ce stade, on peut affirmer que quatre engins explosifs ont été actionnés contre nos forces dans le secteur en question». Selon une source militaire, les troupes israéliennes ont pénétré dans le secteur de Rafah pour tenter de découvrir des tunnels creusés sous la frontière entre l'Egypte et la bande de Gaza, utilisés pour la contrebande d'armes. Les troupes israéliennes ont détruit ou endommagé un nombre indéterminé de maisons à Rafah au cours de cette incursion, a affirmé une source sécuritaire palestinienne. Les forces israéliennes maintenaient par ailleurs hier la pression sur Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza, où elles ont pénétré le 29 juin pour empêcher des tirs de roquettes Qassam, à partir de ce secteur, contre le sud d'Israël. La veille, un de ces engins de fabrication artisanale a frappé de plein fouet une maison de la ville de Sdérot, sans faire de victime car ses occupants venaient miraculeusement de quitter leur domicile.Synthèse L'Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc