×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Eqdom: Le PNB en hausse de 15%

Par L'Economiste | Edition N°:1614 Le 02/10/2003 | Partager

. L'impact de la fusion-absorption avec Sogécrédit s'est fait sentir. Le titre est recommandé à l'achat par Wafa BourseLa société de Crédit à la consommation Eqdom a clôturé un premier semestre sur une note positive. Le PNB a, en effet, grimpé de 15% s'établissant à 229,5 millions de DH. Véritable baromètre intrinsèque, la production a, quant à elle, augmenté de 13,59%. Le résultat brut d'exploitation s'est établi, quant à lui, à 169 millions de DH contre seulement 144,1 millions de DH à fin juin 2002. Le résultat net s'est apprécié de 49,6 millions de DH à 65,1 millions de DH durant le premier semestre.En matière de gestion de risque et pour être conforme aux règles prudentielles imposées par Bank Al Maghrib, la financière qui devait provisionner un montant de l'ordre de 50 millions de DH sur une période de 2 ans, a déjà intégré la moitié au premier semestre 2003. “Le reliquat sera provisionné soit fin 2003, soit au plus tard en 2004, en fonction des résultats qui seront réalisés”, expliquent les responsables.Cette évolution est due aux synergies développées suite à l'opération de fusion-absorption avec Sogécrédit, effective depuis le 1er janvier 2003, ce qui a eu pour effet une relance de l'activité commerciale et une bonne performance du réseau d'intermédiaires. A ce propos, les responsables d'Eqdom tiennent à préciser que l'opération s'est déroulée dans de bonnes conditions tant au niveau de l'intégration du fonds de commerce que sur le plan des ressources humaines. “Non seulement il n'y a pas eu de suppressions d'emplois mais nous avons procédé à des embauches au premier semestre”, soulignent les responsables de la société. En tout, l'effectif est de 300 personnes, y compris les ex-Sogécrédit (50). L'impact organisationnel de cette acquisition s'est traduit par la création de trois pôles, commercial, risque/recouvrement et administration et finances. “Ce qui devrait permettre non seulement une meilleure définition des tâches mais aussi une optimisation des ressources à tous les niveaux”, soulignent pour leur part les analystes de Wafa Bourse dans le dernier Bilan et Perspectives du secteur du crédit à la consommation. Ces derniers recommandent d'ailleurs le titre Eqdom à l'achat en Bourse, s'appuyant sur les bons fondamentaux et la bonne image de marque de l'entreprise. “De surcroît, sa fusion-absorption avec Sogécrédit et l'intégration du groupe Société Générale devraient lui insuffler un nouveau potentiel”, ajoutent-ils.En termes d'offres commerciales, la financière prévoit de développer de nouvelles formes de crédit à la consommation, tel le revolving, notamment en partenariat avec les professionnels du commerce. Toutefois, sur ce créneau, les ambitions d'Eqdom sont freinées par l'étroitesse du marché. Celui-ci reste, en effet, limité dans sa majorité au crédit personnel. Fédoua TOUNASSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc