×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprise Internationale

    En bref

    Par L'Economiste | Edition N°:146 Le 22/09/1994 | Partager

    IBM: Suppression de 3.000 postes aux Etats-Unis

    Le constructeur américain IBM va procéder à la suppression de 3.000 emplois aux Etats-Unis au cours des prochaines semaines. Cette taille dans les effectifs s'effectuera notamment par des licenciements dans la division commerciale, qui compte actuellement 43.000 personnes contre 100.000 en 1986. Une grande partie des suppressions de postes s'est opérée jusqu'en 1993 par des départs volontaires et préretraites.

    L'objectif de la firme américaine est de ramener ses effectifs autour de 215.000 personnes avant la fin de l'année contre 250.000, avant le déclenchement des suppressions d'emplois, en 1986.

    Nissan délocalise sa production destinée au Proche-Orient

    Pour parer aux effets de l'appréciation du Yen, Nissan va délocaliser aux Etats-Unis et en Europe sa production de voitures destinées au Proche-Orient. D'ici six ans, les sites américains et européens du constructeur japonais devraient ainsi fournir entre 40.000 et 50.000 véhicules par an aux pays proche-orientaux. Ce volume représente la moitié des ventes de Nissan dans cette région.

    Actuellement, la majeure partie des Nissan importées par le Proche-Orient proviennent du Japon. Afin de développer ses ventes le groupe a ouvert une unité de commercialisation à Dubai en juillet dernier. Les ventes de voitures japonaises au Moyen-Orient ont été affectées par la faiblesse du marché pétrolier, tombant de 450.000 véhicules en 1992 à 200.000 cette année.

    Lafarge Corp. cède une cimenterie à Cemex

    Lafarge Corp., filiale nord américaine de Lafarge Coppée, a cédé sa cimenterie de New Braunfels (Texas) à des filiales américaines du cimentier mexicain Cemex.

    Le montant de la transaction s élève à près de 100 millions de Dollars.

    Lafarge Corp. s'est également désengagée de ses silos d'entreposage et de sa participation de 52% dans Parker Lafarge (asphalte et granulats). La filiale de Lafarge Coppée a par ailleurs acquis le terminal de Red Rock dans le Minnesota) et un droit d'option pour l'achat du terminal de Gay Stone (Kentucky) pour 11 millions de Dollars (1$US= 8,92DH).

    Motorola injecte de l'argent frais dans son usine écossaise

    Le numéro un des télécommunications et des semi-conducteurs Motorola a annoncé un investissement de 250 millions de Livres (£=13,97DH) dans son usine écossaise. Il s'agit du troisième apport de fonds effectué par le groupe américain. Spécialisée dans la production de tranches de silicium qui sont en majorité exportées, cette usine va créer 250 nouveaux emplois. Elle compte porter ses effectifs à 2.500 d'ici à la fin de 1996.

    Aiwa (Sony)s'intéresse au multimédia

    Aiwa, filiale de Sony spécialisée dans les chaînes haute fidélité, se lance dans le multimédia. Elle a en effet annoncé la commercialisation, en octobre prochain, de deux appareils combinant les fonctions d'un téléviseur et d'un ordinateur personnel compatible IBM. Aiwa affirme que ce marché pourrait devenir pour elle une source de revenus non négligeables.

    Philips crée un joint-venture à Shanghai

    Le Néerlandais Philips et le Shanghai Radio Factory n°6, filiale de la Shanghai Electronic Components Corporation, vont créer une société commune. Baptisée Philips and Sanyo Passive Components n°1 Co., cette nouvelle entité est destinée à la production de composants passifs en Chine. Elle sera détenue à 70% par Valen Ltd., une société basée à Hong Kong et appartenant à 50-50 à Philips et Lippo Asia. Les 30% restants reviennent à Shanghai Electronic Components corporation.

    MasterCard choisit McCann-Ericsson pour sa communication

    MasterCard International pour la région Afrique et Moyen-Orient, située à Paris, a choisi McCann-Ericsson comme agence de communication, selon un communiqué de McCann-Lorin. McCann exploite 26 agences à travers l'Afrique et le Moyen-Orient, ce qui constitue "le plus grand réseau d'agences" dans cette région. Pour sa part, MasterCard International Incorporated est constituée de quelque 22.000 institutions membres à travers le monde. En 1993, cette institution a géré 210,3 millions de cartes de crédits. dont l'utilisation a généré un volume de transactions dépassant 320 milliards de Dollars (1 $US=98,92DH).

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc