×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Entreprise Internationale

    En bref

    Par L'Economiste | Edition N°:25 Le 16/04/1992 | Partager

    · Wastes Management pousse ses pions en Europe.
    Le numéro un mondial des déchets (42 milliards de Francs de chiffre d'affaires en 1991, dont 5 milliards en Europe) investit 430 millions de Dollars en Europe et acquiert la société SPAT spécialisée dans l'aménagement de décharges. Le groupe américain prend ainsi pied dans la plate-forme des ténors français du secteur, la Sita (groupe Lyonaise des Eaux), EMC services et la Sarp (Groupe Général des Eaux).

    · Francesco Smalto veut diffuser plus largement la marque à l'étranger.
    Trente ans après sa création, la maison de prêt-à-porter masculin souhaite développer ses ventes hors de France en multipliant les licences.
    La société, qui s'intéresse depuis peu à la clientèle féminine, dispose de seize boutiques, dont l'enseigne est Francesco Smalto, d'une cinquantaine de points de vente dans le réseau multimarques français et d'une quarantaine à l'étranger.

    · La G.M va supprimer 1.400 emplois en Belgique.
    La Direction de General Motors a décidé de supprimer 1.400 emplois en cinq ans pour améliorer sa productivité. G.M Belgique entend ainsi passer de 76 Astra, produites actuellement, à 80 d'ici la fin d'année.

    · Shell va réduire de 40% ses emplois offshore en Mer du Nord.
    En raison du coût élevé de l'exploitation de cette zone et de l'introduction de nouvelles technologies, la compagnie pétrolière anglo-néerlandaise prévoit la suppression de 40% des emplois sur ses plates-formes pétrolières en Mer du Nord d'ici à la fin de la décennie.

    · Le Club Med devient propriétaire de deux villages en Côte d'Ivoire.
    Le gouvernement ivoirien a cédé, ces derniers jours, au Club Méditerranée la propriété de deux villages de vacances qu'il exploitait déjà à titre de locataire.
    Ces deux villages sont situés sur la côte à une centaine de kilomètres à l'Est d'Abidjan.
    Le Club versera une indemnité de rachat de 1,5 milliard de FCFA payable en deux tranches égales, l'une à la signature, l'autre dans un an.

    · Norwich Union affiche de lourdes pertes.
    Le groupe britannique Norwich Union a enregistré une perte de 267 millions de Livres en 1991 dans le secteur de l'assurance-dommages. En hausse de 81% par rapport à 1990, cette perte met une nouvelle fois en relief la crise de l'assurance britannique.
    Sur le seul marché du Royaume-Uni, les pertes de Norwich Union ont augmenté de 33%, atteignant ainsi 276,7 millions de Livres.

    · Roche cède son secteur diagnostic microbio-logique.
    La société américaine Becton Dickinson vient de racheter les activités internationales de Roche dans le domaine du diagnostic microbiologique. L'accord porte sur la recherche, le développement et la production de coffrets d'analyse et appareils spéciaux destinés à la mise en évidence d'agents bactériens pathogènes, en médecine.

    · La première compagnie aérienne privée chinoise est née.
    Pour pallier le manque de liaisons aériennes dans leur région, deux agriculteurs chinois ont récemment créé une société qu'ils ont baptisée Tianlong Air-Lines. Cette décision a été prise suite au succès qu'ont remporté les deux partenaires lorsqu'ils se sont associés en Juillet 1991 pour louer des avions afin d'assurer deux vols hebdomadaires entre les villes de Wenzhou et Changsha. Les deux agriculteurs avaient, en effet, gagné quelque deux millions de Yuans grâce à un taux de remplissage de 95%.

    · Swissair affiche des résultats satisfaisants
    Avec un excédent de recettes de 83 millions de Francs, le groupe Swissair a obtenu en 1991, malgré un contexte difficile, un résultat consolidé satisfaisant. Le bénéfice de la société suisse pour la navigation aérienne, se chiffre à 48 millions de Francs. Par rapport à l'année précédente, les recettes de la compagnie ont progressé de 5,2%, pour atteindre 5.312 millions de Francs. Les dépenses totales, quant à elles, n'ont augmenté que de 4%, pour passer à 4.897 millions de Francs. Une réduction massive des pertes au niveau de l'exploitation des services aériens, les bénéfices résultant des activités complémentaires (restauration, prestations techniques...) ainsi que la vente de DC-10 ont contribué à l'amélioration des résultats.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc