×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprise Internationale

    En bref

    Par L'Economiste | Edition N°:117 Le 17/02/1994 | Partager

    Carnaud Metalbox: Pas d'embellie au 1er trimestre 1994

    Le groupe franco-britannique d'emballage Carnaud Metalbox souligne que son activité ne devrait pas vraiment connaître une amélioration au cours du premier trimestre de cette année. En 1993, son chiffre d'affaires consolidé a fléchi de 2% à 24,34 milliards de Francs par rapport à 1992.

    Hors effets de change, ses ventes ont progressé de 2,3% grâce à l'impact de la consolidation de nouvelles acquisitions, notamment celle de l'allemand Zeller Plastik, indique Les Echos, quotidien français.

    Digital Europe s'attaque au marché des PME-PMI

    La filiale européenne du constructeur américain Digital Equipement compte renouer avec les bénéfices cette année. Pour ce faire, son nouveau président, M. Vincenzo Damiani, vient d'annoncer, dans un entretien accordé à l'agence Reuter, sa volonté de supprimer entre 5.000 et 6.000 emplois au cours des dix ou dix huit prochains mois. Le chiffre exact sera rendu public à la fin de ce mois ou début mars, a -t il précisé. En 1993. les effectifs du groupe avaient déjà été réduits de 5.000 personnes.

    Tout en se recentrant sur ses métiers de base, Digital Equipement Europe entend s 'attaquer au marché des PMEPMI. " Il y a de grandes opportunités d'activité pour nous chez ce type de clients", explique M. Damiani.

    SGS-Thomson a réduit son endettement

    Le fabricant franco-italien de semi-conducteurs SGS-Thomson a affirmé ne pas avoir besoin dans l'immédiat d'une nouvelle augmentation de capital. Les actionnaires, qui avaient déjà versé 500 millions de Dollars en 1993, prévoient d'injecter la même somme l'année prochaine.

    Selon les responsables du groupe, le premier apport a eu un impact estimé à 20 millions de Dollars sur le bénéfice net Celui-ci a franchi le cap des 150 millions de Dollars pour un chiffre d'affaires ayant dépassé les 2 milliards. En outre, l'endettement a été de 808 millions fin 1992 à moins de 300 millions un an après.

    Xantia et Peugeot 306 dopent les ventes de PSA

    PSA Peugeot Citroën a enregistré en 1993 un chiffre d'affaires consolidé de 145,43 milliards de Francs, en recul de 6,2% sur 1992. Ce volume de vente a été réalisé pour 71,07 milliards en Europe occidentale. Peugeot s'en est moins bien sorti que Citroën, puisque son chiffre d'affaires a diminué de 9,2% à 80,1 milliards alors que celui de l'autre marque n'a régressé que de 1,2% à 59,09 milliards.

    Les ventes du constructeur français ont été grandement soutenues par le lancement des gammes Citroën Xantia et Peugeot 306. En Allemagne, le chiffre d'affaires de Peugeot-Citroën a baissé de 11% en 1993 par rapport à 1992 pour s'établir à 2,52 milliards de Marks. L'année dernière, Peugeot-Allemagne a vendu 100.140 unités, dont près de 30.000 dans l'ex-RDA, contre 113.000 en 1992 et 123.000 en 1991.

    Paribas: Bénéfice en hausse de 58%

    Le résultat net consolidé de Paribas devrait atteindre 1,4 milliard de Francs en 1993, marquant une hausse de 58% par rapport à 1992. Cet accroissement avoisine le chiffre qu'attendaient les experts. Il dissimule toutefois une évolution contrastée suivant les activités.

    La Banque Paribas, qui a profité de la conjoncture porteuse des marchés en 1993, grâce aux positions qu'elle a su prendre auparavant, explique M. Lévy-Lang, président du directoire de la Compagnie Financière de Paribas, a contribué pour plus de 100% aux résultats du groupe.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc