×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprise Internationale

En bref

Par L'Economiste | Edition N°:24 Le 09/04/1992 | Partager

· La Haute Cour de Londres condamne Citibank.
La banque américaine Citibank, filiale de Citicorp, doit verser 10,8 millions de Livres de dommages à la société de Bourse britannique Smith New Court pour l'avoir incitée à acheter des actions du groupe Ferranti International Signal sur des bases mensongères. En 1989, Smith New Court avait, en effet, conclu le marché en versant 23 millions de Livres pour acquérir les titres.

· Bank America et Security Pacific autorisées à fusionner.
La Fed vient d'autoriser Bank America de fusionner avec la banque californienne Security Pacific. La nouvelle société qui gardera le nom de Bank America deviendra ainsi le second plus grand holding bancaire des Etats-Unis et créera un établissement de 192 milliards de Dollars de total de bilan, possédant 2.000 guichets sur dix Etats de l'Ouest et Hawaii.

· Les géants allemands de la chimie se tournent vers la pharmacie.
Après de médiocres résultats en 1991, les pressions écologistes aidant, Hchst, Bayer et BASF tablent sur la pharmacie et la conquête de nouveaux marchés géographiques. Il faut, donc, de nouveau s'attendre à une réduction d'effectifs: Hchst prévoit, en effet, de se séparer de 600 emplois (sur 179.000) après en avoir supprimé 2.000 l'an dernier; Bayer réduira son effectif de 1.500 personnes, quant à BASF, ce sont 10.000 départs qui sont prévus, contre 5.000 l'année précédente.

· Les spécialistes américains de l'électroménager visent les marchés européens.
Le marché américain de l'électroménager est saturé. Les ventes ne progressant plus, les grands fabricants tels que General Electric, Whirl-pool ou Maytag ont arrêté leur regard sur l'Europe qui représente déjà plus de la moitié des ventes mondiales et près de 700 millions de clients.
Pour pénétrer le marché du Vieux Continent, les industriels américains surveillent toutes les oppor-tunités d'alliances. Les européens ne sont pas prêts de leur céder le terrain.

· Robert Eaton succède à Lee Iaccoca
Les administrateurs de Chrysler ont débauché le P.D.G de General Motors Europe, M. Robert Eaton, 52 ans, pour succéder à M. Lee Iaccoca, 67 ans, à la fin de l'année.

· La caisse d'épargne de Lombardie et Instituto Mobiliare Italiano s'allient
Dans le cadre de la modernisation du système financier transalpin (loi Amato votée en 1990), la plus grosse caisse d'épargne du monde, avec un total de bilan de 450 milliards de Francs, prend 21% du capital de l'Instituto Mobiliare Italiano (IMI).

· EDF investit aux Etats-Unis
La filiale d'EDF qui traite les ordures ménagères de Paris a obtenu l'aval du Secrétaire Américain à l'Environnement pour construire et exploiter un centre de traitement près de Boston.
Le projet, qui nécessitera un investissement de 300 millions de Francs, comprend un centre de tri des déchets recyclables (40.000 tonnes par an) et une usine d'incinération (67.000 tonnes).

· Quatre mutuelles européennes regroupent leurs actifs non domestiques
Eureko est le nom de la nouvelle entité au sein de laquelle le Britannique Friend's Provident, le premier assureur-vie des Pays-Bas Avero Centraal Beheer et les Scandinaves Top Danmark et Wasa ont décidé de regrouper leurs actifs non domestiques.
Avec un chiffre d'affaires de 44 milliards de Francs, Eureko ne sera que vingt-cinquième assureur européen.

· Lucas continue à tailler dans ses effectifs
Lucas Industries, l'équipe-mentier automobile et aéronautique britannique, dont le chiffre d'affaires est tombé à 1,15 milliard de Livres, durant les six premiers mois de l'exercice en cours, contre 1,18 l'an dernier, prévoit de réduire ses effectifs de 1.000 postes supplémentaires d'ici à la fin de l'année; la société en avait déjà supprimé 2.000 au premier semestre.

· Benetton améliore ses résultats
Le groupe textile italien Benetton, récemment représenté au Maroc par la société Ben Maroc, a annoncé une hausse de 23,6% de son bénéfice net consolidé en 1991, à 164 milliards de Lires pour un chiffre d'affaires en hausse de 11,9%, à 2.303 milliards de Lires.

· Thomson-LCC change de président
Suite à la démission de son président, M. Michel Rzetelny, 41 ans, M. Bertrand Lesage, 63 ans, en provenance de Thomson-LCC, une filiale de Thomson CSF spécialisée dans les composants passifs (condensateurs et ferrites).
· Polyamide: Rhône-Poulenc et Fiat s'unissent
Un nouveau numéro Un mondial dans les fils polyamide pour tapis et moquettes et les fibres polyamide. Il s'agit de la société née de l'accord entre la CNIA-BPD, filiale chimique de Fiat et Rhône-Poulenc.
Chacun des partenaires détiendra 50% de la société qui sera dotée de cinq usines. Basée à Lyon, elle va employer 1.500 personnes et elle sera présidée par un Italien et dirigée par un Français. Le chiffre d'affaires prévu pour 1992 est de 1,8 milliard de Francs.

· Pneumatiques: Continental en difficulté
Des difficultés pour continental, le quatrième pneumatique mondial. Cependant, les responsables sont confiants dans l'avenir. Car ils estiment que la perte de 417 millions de DM (1,4 milliard de Francs) de l'année dernière provient des coûts sociaux suite à la fermeture de sa filiale américaine. Une nouvelle reprise est prévue: augmentation des ventes qui vont atteindre quelques 10 milliards de DM, ainsi qu'une nette amélioration de la rentabilité.
Pour M. Hubertus Von Grünberg, président du directoire du groupe "Continental ne doit pas être le plus gros, mais le plus rentable des pneumaticiens".

· Roche: hausse des bénéfices
1,482 milliard de FS (5,48 milliards de FF) pour le bénéfice net réalisé par le groupe chimique Roche en 1991. Soit une augmentation de 56%. Ce résultat est dû à l'amélioration du domaine opérationnel, mais aussi à l'évolution positive du domaine non opérationnel du groupe.
Ainsi, le chiffre d'affaires a augmenté de 18,4%. Il a atteint 11,45 milliards de FS (42,36 milliards de FF). Quant au bénéfice net de Roche Holding SA, il est passé de 230 millions de FS l'année dernière à 309 millions cette année.

· Gaz industriels: croissance de Linde
Linde, le groupe allemand des gaz industriels, poursuit son expansion. L'augmentation prévue du chiffre d'affaires est de 10%, soit quelques 7,5 à 7,6 milliards de DM (25 à 26 milliards de Francs). Origine de la performance: croissance externe dans l'ex-RDA et en Hongrie et forte demande des gaz industriels.
Linde compte ainsi dépasser les 25 milliards de Francs de chiffre d'affaires en 1992.

· Chimie: bénéfices pour Sandoz
Sandoz, le groupe chimique bâlois a réalisé en 1991 un bénéfice net de 1,114 milliard de FS (plus de 4 milliards de FF). Soit une hausse de 15%. Quant au chiffre d'affaires, 13,44 milliards de FS, il a augmenté de 9%. Une augmentation des dividendes de 17% par action et bon de participation a été annoncée par le Conseil d'Administration. 10% du chiffre d'affaires a été consacré à la recherche-développement. Les investissements ont porté sur 1,268 milliard de FS.

· Aéronautique: reprise chez Aérospatiale
Reprise chez le groupe français, Aérospatiale. Après une perte de 396 millions de FF en 1990, le groupe a réalisé un résultat positif de 213 millions de FF en 1991. Le chiffre d'affaires: 48,6 milliards de FF en hausse de 16%. Les ventes d'avions et d'hélicoptères ont enregistré une nette croissance. L'activité systèmes stratégiques et espace civile est restée stable. Quant à celle des missiles, elle a baissé. Cependant les commandes ont chuté de 50% surtout dans le domaine des hélicoptères et des missiles. Mais malgré cette baisse, le groupe poursuit ses investissements en recherche-développement.

· SGS-Thomson: protestations contre des transferts de postes
Un regroupement près de Genève concernant 240 postes, dont la moitié en France, est envisagé par le groupe SGS-Thomson. A saint-Genis, sur le site où se trouve le centre de stockage, des locaux (3.600m2 de bureaux livra-bles) seront aménagés. La mutation de 70 salariés de Rousset est envisagée. Les syndicats protestent contre ce transfert car "il existe à Rousset des locaux équivalents inoccupés depuis un an".

· Trains de nuit: accord entre Wagons-lits et les chemins de fer italiens
Wagons-lits et FS (chemins de fer italiens) ont annoncé la création d'une société commune pour la gestion et la commercialisation des trains de nuit. Objectif: lancement d'un nouveau type de trains-hôtels, rénovation du parc des wagons de FS, développement des trains de nuit et mise en commun des savoir-faire. Les moyens: investissement d'ici à 1995 de 450 millions de Francs pour l'amélioration de la sécurité et construction d'au moins 120 voitures de 1993 à 1998 pour 1,6 milliard de Francs. La SNCF envisage de se joindre à cet accord dès l'année prochaine.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc