×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Emploi & Carrière
Une opération d’essaimage pour sauver 120 emplois

Par L'Economiste | Edition N°:1764 Le 10/05/2004 | Partager

. Les dirigeants de SIM se mettent à leur compte. Ils créent Dislog, spécialisée dans la distribution et la logistique. Quatre mois après son démarrage, SBM soutient encore le projetAprès la prise de contrôle de la Société des Brasseries du Maroc (SBM) par le groupe Castel en avril 2003, de nouvelles orientations stratégiques ont été données à cette société et à ses différentes filiales. Parmi ces orientations, figurent notamment:- Concentration sur le métier de base (bières et vins);- Cession de la société des boissons gazeuses SCBG au groupe espagnol EBC;- Cession de la participation dans la société Sotherma à la Centrale Laitière;- Cession de la participation dans la société CMB plastique à Lesieur et - Absorption de la société SIM avec comme mission la distribution exclusive des produits du groupe SBM. Cette dernière orientation devait se traduire par une restructuration profonde de SIM et présentait un risque de perte d’emplois. Ce qui ne correspondait pas à la culture des nouveaux patrons de SBM, est-il souligné. Des solutions ont donc été trouvées: reprise par Sotherma du personnel de SIM (environ 200 personnes) qui a été affecté à la vente, car Sotherma allait se charger de sa propre distribution, et intégration dans SBM du personnel administratif et commercial, qui allait être chargé de la distribution de la bière (250 personnes).Restait cependant à régler le sort de 120 personnes qui étaient affectées à la distribution des produits IMM (détergents et produits d’hygiène). SBM ayant décidé de rompre le contrat avec la multinationale le 30 décembre 2003. Pour régler le problème, cette dernière a décidé de faire de l’essaimage en incitant les anciens dirigeants de SIM à reprendre cette activité de distribution des produits IMM, avec l’accord préalable de la multinationale. C’est ainsi que la Marocaine de Distribution et de logistique, Dislog, a été créée par Mohamed Faouzi, ex-directeur général de SIM, Abdelkhalek Lahyani, ex-directeur général adjoint et le directeur commercial El Miloud Azouzi. Ces derniers ont choisi, fin 2003, de saisir l’opportunité et de mettre en commun leurs économies pour se lancer dans le projet et maintenir ainsi les 120 emplois menacés. Une véritable réussite, d’après différents intervenants dans l’opération. Non seulement SBM adhère totalement au projet, mais elle le soutient fortement, un soutien qui dure aujourd’hui encore, quatre mois après le démarrage de l’entreprise. Dislog est donc créée avec un capital de 3 millions de DH. Mission: assurer la diffusion de produits de grande consommation, ainsi que des prestations logistiques complémentaires (entreposage, préparation de commandes, expédition/livraison) pour le compte de sociétés clientes. Comme l’a expliqué Mostafa Boun, directeur du Personnel et des Relations sociales à SBM, “dans ce projet, tout le monde est gagnant: la SBM puisqu’elle a réussi le pari de conserver à 120 personnes leurs postes, les nouveaux dirigeants de Dislog puisqu’ils créent leur propre entreprise, les salariés puisqu’ils maintiennent leurs postes et IMM”. SBM, dans son opération de soutien, cède à Dislog tout le parc camions à des conditions jugées très avantageuses, son stock de marchandises moyennant un règlement échelonné sur six mois pour permettre à la jeune société de reconstituer son fonds de roulement. Elle lui assure aussi une assistance dans les tâches administratives (paie, organismes sociaux...). SBM permet également à Dislog d’occuper les six dépôts lui appartenant à titre gracieux pour une durée de six mois, en attendant que la société en trouve d’autres. Les salariés (qui ont en moyenne un profil bac+4) sont satisfaits par l’arrangement trouvé, assure Mostafa Boun. Non seulement ils obtiennent de la part de SBM une indemnisation correspondant à un mois et demi de salaire par année d’ancienneté, mais en plus ils conservent leur poste avec le même salaire et les mêmes avantages sociaux (mutuelle, CIMR...) à part l’ancienneté. Une formule pour laquelle ils ont eux-mêmes opté. “Nous aurions pu leur conserver l’avantage de leur ancienneté moyennant indemnisation de la part de Dislog, mais c’est une formule qui n’a pas reçu l’adhésion des employés”, affirme le directeur du Personnel. Pour IMM, la création de Dislog est une solution acceptable, puisque la distribution des produits continue de s’effectuer avec les mêmes ressources humaines (qui cumulent expertise et connaissance du métier) et matérielles, est-il expliqué. La multinationale américaine croit au projet depuis le début et le soutient en accordant sa confiance aux dirigeants de l’entreprise, avec lesquels elle renouvelle son contrat de distribution. Aujourd’hui, l’entreprise est opérationnelle et donne satisfaction à toutes les parties concernées, affirme Mohamed Faouzi. A l’avenir, elle compte bien sûr développer son portefeuille clients et l’activité convoyage.


Les banques récalcitrantes

Seul petit point noir au tableau: les entrepreneurs ont eu du mal à se faire cautionner par une banque. Ils ont tapé aux portes de beaucoup d’établissements de la place et reçu de nombreux refus. La plupart des banques exigeaient des conditions draconiennes telles que l’hypothèque des maisons des porteurs du projet. Heureusement, ils ont pu obtenir l’aval d’une banque, non sans l’appui de SBM et de l’ONA. “Pourtant, ce n’est pas une start-up avec un fort taux de risque; il s’agit de la reprise d’un business déjà établi”, fait remarquer Mohamed Fawzi, DG de Dislog. N. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc