×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Dossiers

    Emploi & Carrière
    Echos d'ailleurs

    Par L'Economiste | Edition N°:2774 Le 12/05/2008 | Partager

    . Une mère au foyer gagnerait 117.000 dollars par an Si une mère au foyer était rémunérée financièrement plutôt qu’en satisfaction personnelle et amour inconditionnel, elle gagnerait près de 117.000 dollars par an, a calculé une société de Massachusetts, Salary.com. L’étude a évalué la valeur d’une mère au foyer sur le marché du travail en compilant ses tâches habituelles, de femme de ménage à professeur, en passant par chauffeur, psychologue et directeur général. En 2008, le salaire annuel d’une femme au foyer atteindrait ainsi 116 805 dollars, tandis qu’une maman travaillant à l’extérieur se verrait accorder 68.405 dollars pour les heures passées à la maison. La hauteur de ces salaires fictifs s’explique surtout par le grand nombre d’heures supplémentaires effectuées par les mères au foyer. En moyenne, les quelque 18.000 mamans interrogées pour l’étude comptabilisaient 94,4 heures hebdomadaires, soit 54,4 heures de plus que le temps de travail légal hebdomadaire. Quant aux mères qui travaillent, elles ne revendiquaient «que» 54,6 heures de travail de mère, en plus de leur emploi à l’extérieur.. Québec: Les syndicats pour une retraite complémentaire obligatoireLa Confédération des syndicats québécois se prépare à une grande bataille pour doter d’un revenu de retraite décent les travailleurs qui n’ont pas de retraite complémentaire. La centrale va réclamer que Québec adopte une loi pour obliger toutes les entreprises à consacrer une partie de leurs revenus à la retraite de leurs employés. C’est une démarche que la Grande-Bretagne et l’Australie ont faite. Le Québec devrait leur emboîter le pas. Actuellement, près de 60% des travailleurs québécois n’ont pas de Caisse de retraite. Pour forcer la main aux entreprises, la Confédération des syndicats réclame une loi qui fixerait un seuil minimal d’investissement de la part de toutes les entreprises québécoises dans un fonds de retraite pour les employés. Le gouvernement australien a adopté une mesure semblable en 1992. La loi stipulait que toutes les entreprises australiennes devaient investir 3% de leur masse salariale dans une Caisse de retraite.. Ils découvrent le plan social sur Internet Une petite annonce diffusée sur Internet. C’est par ce biais que les employés d’une entreprise pharmaceutique du Maine-et-Loire ont appris l’existence d’un projet de plan social touchant leur usine. Un salarié de la société ZaCh System a découvert par hasard, sur un site spécialisé dans le recrutement de cadres, une offre pour un poste de directeur des ressources humaines. Mission: mettre en œuvre un plan de sauvegarde de l’emploi. Contrainte de s’expliquer, la direction de l’entreprise spécialisée dans l’élaboration de principes actifs de médicaments a rejeté la responsabilité sur le cabinet qu’elle avait chargé du recrutement. Une «bourde», selon le syndicat qui a refusé de jeter de l’huile sur le feu. Le plan social pourrait concerner entre 30 et 45 personnes en CDI ainsi qu’une vingtaine de CDD. Propriété depuis décembre dernier du groupe pharmaceutique italien Zambon, l’usine ZaCh System d’Avrillé est confrontée aux conséquences du basculement dans le domaine public des médicaments qu’elle conçoit. . Dispositif pour la réussite scolaire en FranceUn dispositif expérimental de réussite scolaire au lycée sera appliqué dès la rentrée 2008. Il concernera 200 établissements qui rencontrent les plus grandes difficultés. Cette expérience consistera en un soutien personnalisé, lequel sera assuré par des enseignants, des assistants d’éducation et des étudiants de master se destinant aux métiers de l’enseignement. Ce dispositif mobilisera 1.500 postes d’assistants d’éducation et des heures supplémentaires pour les enseignants.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc