×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Dossiers

    Emploi & Carrière
    50.000 enseignants branchés aux TIC

    Par L'Economiste | Edition N°:2779 Le 19/05/2008 | Partager

    . Un vaste programme de la Fondation Mohammed VI. 430 millions de dirhams engagés sur trois ansLA familiarisation des élèves avec les nouveaux moyens technologiques est un des piliers de la réforme de l’enseignement. Cela doit d’abord passer par les enseignants. Le projet «Nafida» de la Fondation Mohammed VI pour la promotion des œuvres sociales de l’Education-Formation, en collaboration avec le ministère de l’Education nationale, veut rapprocher les mondes de l’enseignement et des nouvelles technologies de l’information. Le projet qui a été présenté en grande pompe, mercredi 15 mai à Rabat, veut faciliter aux enseignants l’acquisition de moyens technologiques (ordinateurs, connexion Internet, contenus pédagogiques…). Nafida est doté d’un budget prévisionnel de 430 millions de dirhams et ambitionne de compléter le travail de son précurseur «Génie» qui, selon Ahmed Akhchichine, ministre de l’Education nationale, a permis d’équiper 2.000 établissements scolaires en matériel informatique entre 2006 et 2007 et 4.052 autres en 2008. Nafida, quant à lui, cible le corps enseignant. «20.000 professeurs seront équipés en 2008», informe Youssef Bekkali, délégué de la Fondation Mohammed VI. Au cours des deux prochaines années, le programme compte atteindre 30.000 enseignants à la première année et 50.000 à la fin de la deuxième. «Selon les études de l’ANRT, les prix des ordinateurs restent le premier handicap. Nous avons pensé, alors, à cette solution qui permet de financer jusqu’à 50% du prix d’un ordinateur et d’un abonnement Internet», se félicite le ministre de l’Education nationale. Pour l’acquisition des ordinateurs (portables), les enseignants bénéficieront de 2.000 dirhams de subvention, supporté à égalité par la Fondation Mohammed VI et le ministère. Les deux partenaires mobiliseront 40 millions de dirhams dès cette année, 60 en 2009 et 100 en 2010 à cette fin. La Fondation apporte aussi 72 millions pour encourager les abonnements Internet, et 12 millions pour l’acquisition d’une plate-forme e-learning. Ce programme coïncide avec la troisième phase du programme «Génie» qui a pour objectif 3.000 établissements d’ici à fin 2009. Dans les détails, Nafida propose une large gamme d’ordinateurs portables, une connexion Internet 3G et une formation et un contenu numérique. Le choix de l’opérateur télecom est laissé aux bénéficiaires, puisque la Fondation a signé des conventions avec les trois acteurs (IAM, Méditel et Wana). Donc, en plus des 2.000 DH (partagé entre le ministère et la Fondation) de subvention pour l’achat d’un ordinateur portable, les abonnements Internet (3G) sont aussi subventionnés à hauteur de 50 (dont 40 donnés par le Fond Service Universel) pendant 36 mois. Pour les régions où le réseau n’est pas en 3G, le programme prévoit des offres Adsl de 36 et 50 dirhams le mois, selon le débit. «Les premiers arrivés seront les premiers servis». Les guichets sont déjà ouverts. Les candidats peuvent déjà déposer leurs dossiers.««Les premiers arrivés seront les premiers servis». Les guichets sont déjà ouverts. Les candidats peuvent donc déjà déposer leurs dossiers«Aziz El YAAKOUBI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc