×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

El Yazghi, un dirigeant politique méconnu

Par L'Economiste | Edition N°:2283 Le 25/05/2006 | Partager

. Le premier secrétaire de l’USFP a développé une carapace pour se protéger. Il est à l’origine de l’ouverture du parti sur la société civileMohamed El Yazghi reste une énigme, même s’il est présent sur l’échiquier politique depuis près de 40 ans. L’homme a pendant longtemps cultivé le secret. Sans prendre garde, il s’est retrouvé dans l’obligation de développer une carapace pour se protéger. D’abord contre la répression des années de plomb mais surtout contre les attaques dont il a été l’objet à maintes reprises. L’instinct de survie, dira-t-on, car souvent les agressions venaient de ses amis. Progressivement, il a pris le contrôle de l’appareil du parti, comme un rempart. Ses proches louent sa courtoisie et ses qualités de fédérateur. Ses détracteurs lui reprochent de monopoliser le pouvoir et d’écarter ceux qui n’adhèrent pas à sa stratégie. Marié et père de deux garçons, l’homme cultive une simplicité dans la vie de tous les jours. Issu de milieu modeste, ce juriste de formation n’a jamais oublié ses origines. Dans les années 60, alors fonctionnaire au ministère des Finances, El Yazghi est sélectionné pour suivre une formation de deux ans dans la prestigieuse Ecole nationale d’administration (ENA) à Paris.Au sein du parti, El Yazghi a souvent occupé les seconds postes. Il a été pendant plusieurs années le numéro 2. Le grand jour viendra après la démission de Abderrahman Youssoufi en 2004. Mais il aura encore à défendre son statut de nouveau chef. Finalement, il ne deviendra premier secrétaire du parti qu’après des «discussions» avec les membres du bureau politique, particulièrement ceux considérés du clan de l’ex-Premier ministre Abderrahman Youssoufi. Il a fallu les rassurer sur leur avenir politique avec la signature d’un protocole. Cependant, le variable sacre ce sera au 7e congrès. . Miser sur la jeunesseUne fois aux commandes, El Yazghi s’assure que le parti engage une politique d’ouverture sur la société civile. En effet, lors du dernier congrès, le bureau politique a coopté 90 délégués de la société civile qui étaient congressistes comme tous les autres élus dans les sections.Cette tendance s’est renforcée par l’intégration des membres du PSD dans l’USFP. Une incorporation assurée par la cooptation de 75 des membres du parti de Aïssa Ouardighi au conseil national dont 3 au bureau politique. Il est évident que cette intégration n’a pas suscité que de l’enthousiasme dans les rangs de l’USFP. Certains n’ont pas encore digéré que ces nouveaux venus soient propulsés membres du BP alors qu’eux-mêmes ont bataillé pendant des années pour arriver à peine au conseil national. El Yazghi voit les choses autrement. «Au contraire, les fêtes organisées par les Usfpéistes à Agadir, Casablanca, Nador ou Oujda montrent qu’ils ont été accueillis avec beaucoup d’enthousiasme. Dans une opération de telle envergure, avec un ou deux mécontents, c’est l’exception qui confirme la règle», dit-il.Le rajeunissement du parti est également à mettre à son actif. Cela n’est pas très visible. Mais, «nous sommes le seul parti dont 24,5% des congressistes étaient des jeunes de moins de 25 ans. Personne ne le relève même si tout le monde demande le rajeunissement», martèle-t-il. Selon lui, la volonté de miser sur la jeunesse se lit dans la décision de permettre aux jeunes de moins de 30 ans d’accéder aux responsabilités. Pour le conseil national comme pour les secrétariats régionaux, le quota de 10% des jeunes a été respecté. M. C.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc