×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

El Jadida veut retrouver ses vieux documents

Par L'Economiste | Edition N°:1471 Le 07/03/2003 | Partager

. Des documents se trouvent actuellement dans les caves et dépôts humides de certaines administrations«Collecter, répertorier et conserver tous les supports documentaires de la ville«. Tel est l'objectif d'un atelier de réflexion organisé récemment à El Jadida. C'est à l'initiative de l'Union des Ecrivains du Maroc (UEM). Lesquels veulent retrouver les archives, livres, revues, articles, recherches universitaires, statistiques, cartes, plans et photos concernant la ville. Il s'agit dans un premier temps de sensibiliser les différentes parties sur l'intérêt de la sauvegarde du fonds documentaire d'El Jadida. C'est une contribution à la production et diffusion de l'information locale et régionale. Selon Abdelmajid Noussi, secrétaire général de la section de l'UEM à El Jadida, il est temps de discuter de ce sujet devenu primordial. L'action est menée en collaboration avec le centre de documentation pédagogique de l'académie de la région Doukkala-Abda. Pour les intervenants, la mise en place d'une unité documentaire sera à même d'aider la ville à promouvoir son rayonnement culturel et civilisationnel. C'est aussi un soutien évident pour les étudiants et chercheurs, sans oublier bien sûr les résidants et les visiteurs souhaitant connaître l'histoire de la ville. A noter qu'il s'agit en grande partie de documents datant du protectorat. Certains d'entre eux se trouvent actuellement dans des caves et dépôts humides de certaines administrations dans des conditions inappropriées. D'autres documents sont entre les mains de particuliers. Signalons enfin que le débat a été enrichi par la participation du Centre national de documentation ainsi que celle de la conservatrice du Musée de la culture juive de Casablanca. Etaient également présents des représentants de la Santé, l'Equipement, l'agence urbaine, l'Ordre des avocats, l'Alliance franco-marocaine et même des ONG. De notre correspondant, Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc