×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Taza: Les secouristes se mettent à la spéléologie…

Par L'Economiste | Edition N°:1471 Le 07/03/2003 | Partager

. … Pour intervenir dans des sites abritant des grottes et des gouffres nombreux dans la province Les portes de la caserne de la Protection civile de Taza se sont ouvertes au grand public. Il y a quelques jours, les habitants de la ville pouvaient s'y rendre pour mieux connaître les services de cette entité. Ces journées portes ouvertes ont été inaugurées par le gouverneur de la province de Taza, Al Hassan Benamar. Les visiteurs n'ont pas été déçus et ont été fascinés par les démonstrations de sauvetage. «Le champ d'intervention de notre équipe s'est beaucoup élargi, ces dernières années, tenant compte des spécificités de la région«, explique le capitaine de la caserne, Abdelaziz El Ouahi. Parmi les nouveaux domaines d'intervention figure la spéléologie, en raison de l'abondance des grottes et des gouffres dans la province. En effet, la caserne de Taza compte aujourd'hui parmi ses hommes cinq secouristes spécialement formés dans cette discipline. Ils font partie des rares personnes sélectionnées à l'échelle nationale pour cette spécialité. Ils suivent de façon périodique des sessions de formation dans les grottes les plus célèbres du Royaume, dont celle de Friouato (Taza). «Cette catégorie de sauveteurs est nécessaire pour pouvoir explorer les grottes«, souligne El Ouahi. Et d'ajouter que «ceci ne peut qu'encourager le développement du tourisme dans la région«. D'ailleurs, c'est dans cette optique que des volontaires ont pu bénéficier, dans le cadre de cette rencontre, d'un stage de formation portant sur les notions de secourisme de base. Il s'agit de quelques bénévoles de l'association Afaq pour l'éducation, la culture et l'art. Selon El Ouahi, cette expérience va leur permettre de mieux connaître la région Tahala, connue par la grotte de «Chaâra« qui suscite davantage l'intérêt des touristes. «Ils peuvent ainsi servir de guides pour les visiteurs«, explique-t-il. Des agents de l'administration des eaux et forêts ont également bénéficié d'un encadrement, vu le risque de feu dans les forêts. A noter que l'unité de la Protection civile de Taza a pu avoir récemment sa propre équipe de plongeurs. Rappelons qu'il y a environ un an, il a fallu faire appel à des plongeurs d'Oujda pour faire sortir les cadavres de cinq Africains noyés dans un Oued à Guercif. Il est à signaler aussi que pour 2001, le nombre des interventions de la Protection civile à Taza a été de 2.431 contre 2.746 en 2002, soit une hausse de 12,95%.De notre correspondante, Amal TAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc