×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    El Jadida: Stratégies pour le développement urbain

    Par L'Economiste | Edition N°:2881 Le 15/10/2008 | Partager

    . Des guichets uniques dans 5 municipalités . Premier bilan de l’Agence urbaine installée en 2007L’Agence urbaine d’El Jadida, créée l’année dernière, dresse son bilan d’activité pour le premier semestre 2008. Le souci principal de la nouvelle administration est d’ordonnancer les objectifs pour élaborer une urbanisation raisonnée, indique Khaddouj Guenou, directrice de l’agence. Il s’agit de participer à la dynamique des chantiers de l’Etat et d’œuvrer pour la planification et la gestion urbaine. La généralisation de la couverture du territoire de la province en documents d’urbanisme demeure en tête des priorités de l’Agence urbaine vu leur importance dans l’organisation et le développement des centres urbains et ruraux, dit la directrice. Le taux de couverture dans la province d’El Jadida est ainsi passé à environ 78% à fin juin 2008. Par ailleurs, le suivi de l’élaboration de 18 documents d’urbanisme a été assuré. A commencer par le schéma directeur du grand El Jadida qui s’étend de Jorf Lasfar à Azemmour, le plan d’aménagement sectoriel des zones de proximité du Palais royal de Oualidia et le nouveau plan d’aménagement de la ville d’El Jadida. Les réalisations sont aussi en cours pour les plans d’aménagement d’Azemmour, de Béni Hillal, d’Oulad Frej, d’Oulad Sbeïta ainsi que pour le plan de développement de Sebt Sais. L’agence a également procédé au lancement des marchés de couverture aérienne et de documents d’urbanisme au profit de 11 communes rurales. Ce sont aussi 11 conventions de partenariat qui ont été signées avec les communes Moulay Abdallah, Haouzia, Laghdira, Oulad Ghanem, Oulad Amrane, Saniat Berguig, Oulad Aissa, Oulad Hamdane, M’tal, Sidi Ali Benyoussef et Koudiat Bni Dghough. L’agence travaille en plus pour la requalification architecturale du centre de la ville d’El Jadida dont les objectifs sont de sauvegarder la mémoire et l’âme du centre-ville du chef-lieu des Doukkala. Il s’agit entre autres de résoudre les problèmes des flux de circulation, de proposer des solutions de décongestionnement des voies en relation avec la trame viaire de la ville et de spécifier les emplacements des parkings. Il s’agit aussi de réétudier les occupations de type commerce. D’autre part, l’étude de la charte architecturale, urbanistique et paysagère du tissu ancien de la ville d’Azemmour est menée actuellement par l’Agence. La médina d’Azemmour, objet de cette charte s’étale sur les bords du fleuve Oum Errabia offrant un paysage d’une beauté sublime. Elle subit, malheureusement, les aléas de la pression urbaine ayant mené à la densification anarchique de son tissu urbain. Dans le cadre du programme d’appui à la décentralisation menée par la Banque mondiale au profit des villes marocaines en partenariat avec le ministère de l’Intérieur et le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement de l’espace, une expérience pilote a été engagée sur le grand El Jadida. L’objectif est d’élaborer une stratégie de développement urbain. Le choix de la ville d’El Jadida a été dicté par son statut de ville moyenne disposant de fortes potentialités de développement. Le projet vise l’institutionnalisation d’une démarche novatrice de planification stratégique des territoires. Dans ce cadre, des actions d’envergure seront bientôt programmées, indique-t-on auprès de l’agence. L’agence a également décidé de se rapprocher de la population au niveau des centres urbains. Ainsi, dans l’objectif de réduire les délais d’examen des dossiers, 5 guichets uniques sont mis en place pour les cinq municipalités que compte la province (El Jadida, Azemmour, Sidi Bennour, Zemamra et Bir Jdid). L’ambition est de généraliser progressivement le concept au niveau des communes rurales. D’autre part, et en plus de la mise en place d’une structure opérationnelle permanente d’accueil, de conseil et d’assistance au profit des citoyens, l’Agence urbaine a organisé au profit du public une journée portes ouvertes. Elle a également procédé à la publication de dépliants et brochures au profit des résidents marocains à l’étranger, pour mieux communiquer sur les potentialités de la province en termes d’investissements. L’administration est en cours de lancement du site Web de l’agence et une nouvelle identité visuelle sera bientôt adoptée.


    Prévisions

    L’Agence urbaine consacre le deuxième semestre au parachèvement de différentes actions. Il s’agit d’assurer le suivi des études relatives aux documents d’urbanisme. Et aussi de réaliser des études sur la zone périphérique de la ville d’El Jadida intégrant 15 quartiers non réglementaires, sur la requalification urbaine de l’axe Mohammed V et l’avenue Bir Anzarane. L’aménagement de l’extension de la zone industrielle d’El Jadida sur environ 90 ha, la restructuration de divers quartiers sous-équipés de Oualidia et de Oulad Amrane et le schéma directeur d’aménagement urbain du Littoral des Doukkala sur plus de 150 km de côtes, feront également l’objet d’études.De notre correspondant, Mohamed RAMDANI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc