×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

El Jadida: Croisade contre l'analphabétisme

Par L'Economiste | Edition N°:1544 Le 20/06/2003 | Partager

. Avec 47 communes rurales sur 52, la province est fortement touchée par le fléauDes chiffres alarmants: il y a 45.300 analphabètes dans la région des Doukkala-Abda, dont 26.000 rien que pour la province d'El Jadida. Dans les milieux productifs, la main-d'oeuvre souffre aussi d'analphabétisme. Selon Abdelatif Youssoufi, délégué du MEN (ministère de l'Education nationale), le nombre des inscrits a déjà atteint 11.546 pour la saison 2003/2004, dont 6.717 femmes. Tous sont venus pour apprendre à lire et écrire. “On a dépassé la moyenne nationale”, explique le délégué. La province d'El Jadida est caractérisée par une population à prédominance rurale. Pour toucher une plus large population, il faut adopter une politique de proximité et renforcer l'éducation non formelle. Khalid Soulami, directeur de l'Académie des Doukkala-Abda, a assuré que 16.000 à 17.000 analphabètes sont déjà inscrits au programme dans la région des Doukkala-Abda. Mais il a surtout insisté sur la déperdition scolaire et sur la nécessité de généraliser la scolarisation à tous les enfants en âge de scolarité. De même avis, Abdelatif Youssoufi met le cap sur l'éducation non formelle. Mais pour Bouchaïb Lahlali, président du Conseil de la région et parlementaire, les chiffres officiels en ce qui concerne le taux d'analphabétisme sont au-dessous de la réalité. Selon lui, l'analphabétisme constitue une catastrophe sociale pour tout le pays, notamment en milieu rural. Il a proposé la création d'un ministère spécialement chargé de la lutte contre l'analphabétisme.Au niveau national, la régression du taux d'analphabétisme demeure malgré tout faible, note pour sa part Omar Fassi Fihri, ministre délégué chargé de la Recherche scientifique, lors d'une récente visite à El Jadida. Le milieu rural demeure le plus affecté avec 48% du taux d'analphabétisme au Maroc. Au total, 2 millions d'enfants sont en dehors de l'école. Le gouvernement ambitionne de porter le taux d'analphabétisme de 48 à moins 20% à l'horizon 2010. L'objectif est d'éradiquer quasi totalement l'analphabétisme vers 2015. M. R.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc