×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Dossiers

Dossier Emploi
Les nouveaux ambassadeurs en Europe

Par L'Economiste | Edition N°:1667 Le 22/12/2003 | Partager

. Fathallah Sijilmassi, ambassadeur, chef de la mission du Maroc auprès des communautés européennes à BruxellesFathallah Sijilmassi, 37 ans, est titulaire d’un diplôme de l’Institut des études politiques de Grenoble (1988) et un diplôme des études approfondies (DEA) en économie européenne à Grenoble (1989). Sijilmassi a également obtenu, en 1998, son doctorat en économie européenne de l’Université des sciences sociales de Grenoble. De 1989 à 1992, il travaille pour la BCM, notamment en tant que représentant de l’établissement à Milan (1990-1992).Il a ensuite été responsable du dossier des négociations avec l’UE au cabinet du ministre du Commerce extérieur (avril 1992 à avril 1993). Il a également occupé le poste de chef de la division des Relations commerciales bilatérales au ministère du Commerce extérieur (avril 1993 à décembre 1994), avant d’être nommé directeur des Relations commerciales internationales au sein de ce département (décembre 1994 à 1999). Directeur de la Coopération multilatérale en 1999 et 2000, Sijilmassi était, avant sa dernière nomination, directeur des Affaires européennes au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.Il est connu pour avoir participé et conduit plusieurs négociations économiques internationales pour le compte du Maroc, notamment l’accord d’association avec l’UE (1992-1995). Sijilmassi maîtrise quatre langues: arabe, français, anglais et italien.. Aïcha Kabbaj au DanemarkAïcha Kabbaj est née à Fès en 1948. Lauréate de l’Ecole nationale d’administration (ENA) de Rabat, Aïcha Kabbaj fut à deux reprises secrétaire des Affaires étrangères au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération (1968-1970 et 1973- 1985). Elle a également occupé le poste de secrétaire des Affaires étrangères au consulat général du Maroc à Strasbourg de 1970 à 1973. Chef du service des Pays non-alignés de 1985 à 1994, Aïcha Kabbaj a été aussi chef de la division des Organisations internationales en 1995 avant d’être nommée directeur des Nations unies et des Organisations internationales de 1995 à 1999. Depuis 2000, elle était chargée d’Affaires à Dublin.  . Ali M’hamedi aux Pays-BasAli M’hamedi est né en 1952 à Fès. Lauréat de l’Ecole nationale d’administration publique (ENAP), M’hamedi a obtenu une licence ès sciences politiques à Rabat (1976), un diplôme d’études supérieures en droit public à Paris (1978) et un doctorat d’Etat en droit public, à Paris également en 1982.M’hamedi a intégré le ministère des Affaires étrangères en 1974, comme secrétaire des Affaires étrangères. Il a été promu en 1982 au grade de conseiller des Affaires étrangères. Il occupera ensuite les postes de chef du service de la Formation professionnelle (1983), d’attaché au cabinet du ministre des Affaires étrangères (1984) et chef de la division du personnel (1985). Attaché à l’ambassade du Maroc en France (1976-1981), vice-consul du Maroc à Nanterre (1982-1983), puis consul général du Royaume à Bordeaux, M’hamedi, qui a exercé également en tant que professeur de droit public à l’ENAP, a été nommé ambassadeur du Maroc au Liban en 1998. Auparavant, il a occupé le poste de directeur des Ressources humaines (1994).. Mohamed Salah Tamek en NorvègeMohamed Salah Tamek est né en 1953 à Assa. Il a un doctorat en littérature anglaise. Après ses études universitaires, Mohamed Salah Tamek s’engage dans l’Enseignement supérieur en tant que professeur-chercheur à la Faculté des lettres (section “anglais”). Il a également exercé la fonction de professeur-visiteur à l’Ecole supérieure des sciences de l’information entre 1989 et 1991 et à l’Ecole Roi Fahd de traduction de Tanger entre 1989 et 1992.Mohamed Salah Tamek est membre du Conseil consultatif royal pour les affaires sahariennes, et a été chargé de différentes missions relatives à la question de l’intégrité territoriale et des droits de l’homme auprès d’instances internationales tels l’ONU et le Parlement européen, ainsi qu’auprès d’ONG européennes et américaines. Il sera nommé par Feu Hassan II, le 27 septembre 1998, gouverneur de la Province de Chichaoua. . Abdesslam Alem en PologneAbdesslam Alem est né le 25 novembre 1948 à Fès. Il est titulaire d’un baccalauréat en littérature du Lycée Descartes de Rabat (1972). En 1977, il obtient une licence en sciences politiques, section Relations internationales. Il est également diplômé de l’Institut de sciences politiques d’Aix-En-Provence (France).Il intègre le ministère des Affaires étrangères en 1977 et est affecté à la division Afrique-Asie. De 1979 à 1987, il est vice-consul au consulat général du Maroc à Marseille. De 1987 à 1988, il occupe les fonctions de conseiller des Affaires étrangères à la direction Europe-Amérique au service central. En 1988, il est nommé chef du service de l’Europe de l’Est, poste qu’il occupera jusqu’en 1990. Il est alors nommé second de l’ambassadeur du Maroc en Belgique, Luxembourg et Union européenne.Il était responsable des dossiers Otan, Union de l’Europe occidentale (UEO), Dialogue euroméditerranéen (Suivi de la conférence de Barcelone) et Dialogue euro-maghrébin au Parlement européen. En novembre 1996, il a été nommé ambassadeur en Bulgarie. A. E. (avec MAP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc