×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Divergences autour du maïs transgénique NK 603

Par L'Economiste | Edition N°:1801 Le 30/06/2004 | Partager

. Faute d’accord, c’est la Commission qui tranchera    Les ministres de l’Environnement des 25 n’ont pas réussi à se mettre d’accord, pour autoriser ou interdire l’importation dans l’UE d’un maïs transgénique. Provenant du géant agroalimentaire américain Monsanto, le NK 603, destiné à l’alimentation animale, selon la Commission européenne. Faute de majorité qualifiée, c’est la Commission, favorable à un feu vert, qui tranchera «dans les prochaines semaines». Comme cela a été le cas pour le maïs BT-11, qu’elle a autorisé le mois dernier. Mettant fin à un embargo de cinq ans sur l’autorisation dans l’UE de nouveaux aliments génétiquement modifiés. Les experts du Comité sur la dissémination des OGM n’avaient déjà pas réussi, en février, à se mettre d’accord sur ce maïs modifié par Monsanto, afin d’être tolérant à un herbicide (Roundup) développé par le groupe américain. La présidence irlandaise n’a pas procédé à un vote formel. Elle a noté que la majorité qualifiée n’était pas atteinte. Et ce, après qu’un certain nombre de délégations se furent exprimées. Ainsi, au moins neuf pays ont manifesté leur opposition, dont l’Autriche et l’Italie. Et trois autres pays ont manifesté leur abstention (Allemagne, Slovénie, Espagne), a-t-on ajouté. Les écologistes se sont immédiatement félicités de cette décision. «C’est la sixième fois de suite que la Commission européenne ne réussit pas à convaincre les Etats membres d’approuver un OGM», se sont réjouis les Amis de la Terre. «Les Etats membres refusent de faciliter la tâche de la Commission, qui cherche à apaiser l’administration Bush et ses acolytes», qui a attaqué l’UE devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pour son embargo, a renchéri Greenpeace. (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc