×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Diagone informatise les sous-traitants textiles

Par L'Economiste | Edition N°:66 Le 11/02/1993 | Partager

Diagone lance sur le marché un logiciel spécialement dédié aux unités de sous-traitance en confection. Baptisé Texfil, sa finalité vise à apporter une analyse de chaque opération réalisée sur une ligne de production.

Pour un investissement modeste: un "Macintosh", une imprimante et son logiciel Texfil, soit de 50 à 100.000 Dirhams, Diagone propose une solution informatique de gestion du planning de production et de suivi d'activité d'une chaîne de confection.
Selon ses promoteurs, "Texfil prend en compte toutes les spécificités d'une société marocaine". En premier lieu l'inexistence ou presque de poste d'informaticiens dans les unités de confection. D'où le choix d'un ordinateur Macintosh reconnu pour être rapidement opérationnel pour les non-initiés.

Plus précisément, Texfil s'adresse principalement aux fabricants à façon. "Généralement, il s'agit de petites usines n'excédant pas 200 salariés. La gestion du temps y relève d'un souci primordial, puisque ce sont avant tout des minutes qui sont vendues aux donneurs d'ordres. D'où l'intérêt de pouvoir analyser chaque opération en terme de productivité", souligne M. Gharbi, l'un des auteurs de ce logiciel.

Couleur et taille

Schématiquement, le but essentiel de Texfil vise donc à mémoriser un volume important de données diverses pour les restituer selon un ordre désiré "d'une manière rapide et automatisée".
Pour ce faire, le logiciel intègre une définition de chaque article avec toute sa gamme d'opérations avant son lancement. Celui-ci est ensuite régi suivant un ordre de fabrication par couleur et taille.
"De plus, pour tout lancement, un " carton" est établi. Il contient autant de tickets que d'opérations à effectuer pour un même article, ce qui permet de déterminer le nombre d'opérations réalisées à un instant donné pour une personne donnée".

En phase d'analyses, Texfil fait ainsi apparaître l'état de la production comme le nombre du même article passé par chaque poste de la chaîne. Le niveau de réalisation, en pourcentage, de la commande est également susceptible d'être connu à tout moment.
Enfin, un menu, dit de productivité, offre la possibilité de consulter, pour tout opérateur, son temps de présence, sa productivité et d'établir ses primes en fonction des barèmes en vigueur

Tickets

Toutefois, Texfil n'affiche pas pour vocation un suivi en temps réel de la production, d'ailleurs très délicat pour ce type d'activité.
En effet, la saisie des données s'opère seulement après collecte des "tickets" conservés par les opérateurs.
"Pour un meilleur suivi et une identification rapide des goulots d'étranglement, leur ramassage peut toutefois être effectué plusieurs fois par jour", souligne M. Gharbi.
Quoi qu'il en soit, Texfil présente pour les fabricants non-informatisés une première approche du traitement de l'information conviviale et très ciblée sur leurs centres d'intérêts.
"De plus", conclut M. Gharbi, "si le logiciel est essentiellement voué au suivi de production, la répitivité des commandes devrait permettre aux fabricants de mieux évaluer a-priori le temps qu'ils vendent aux donneurs d'ordres pour un même article".

Christian MEAR

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc