×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Dépenses publiques: Les jeunes veulent plus de transparence

Par L'Economiste | Edition N°:2743 Le 27/03/2008 | Partager

. Elaboration d’un plaidoyer. Il est temps de démythifier les documents budgétaires LES jeunes semblent déterminés à prendre leurs questions en main. Si les initiatives de sensibilisation et d’information sont importantes, la stratégie de plaidoyer est indispensable. Consciente de cet enjeu, l’Action Jeunesse, une association nationale, s’est attaquée en premier lieu au nerf de la guerre: les budgets. A Zagora, elle a tenu dernièrement, en collaboration avec le tissu associatif local, une rencontre nationale pour débattre de «L’action de mobilisation pour l’inflexion des politiques Jeunesse au Maroc», mais aussi des mécanismes de mise en œuvre des idées et recommandations qui en découlent. Le travail effectué a porté surtout sur la démythification des documents budgétaires. L’idée à abolir est celle faisant état des difficultés grandioses de lire, comprendre et d’évaluer un document budgétaire. Spécialiste en matière de bonne gouvernance, Ahmed Jazouli s’est acquitté de cette tâche et a mis l’accent lors de sa communication interactive sur la nécessité pour les jeunes de faire l’effort d’attaquer les budgets afin d’en connaître la teneur. Une manière, dit-il, de mieux comprendre leur entourage et de mieux organiser leurs actions futures.La recommandation majeure qui ressortait de tous les ateliers reste un plaidoyer des jeunes à cet effet. «Depuis quelque temps, toutes les couches sociales se font les interlocuteurs des questions qui les concernent, sauf les jeunes dont l’affaire est restée instrumentalisée par tous, il serait ainsi temps de focaliser assez sur la prise en main de ce dossier», a déclaré à L’Economiste Hourria Kamal, dirigeante d’Action Jeunesse.L’objectif de ce plaidoyer est de mettre en place, dans trois ans, une plateforme pour la participation citoyenne des jeunes. Présidente de l’Association démocratique des femmes du Maroc (ADFM), Khadija Errebbah, qui a animé l’un des trois ateliers, a estimé que les budgets nationaux, régionaux et locaux doivent être réadaptés en fonction des droits des jeunes et des femmes, afin de protéger les catégories sociales les plus fragiles et d’aboutir à long terme à une société équilibrée et équitable. La démarche sera graduelle. D’abord un renforcement des capacités des associations, puis la création d’une mobilisation autour du projet et, en troisième lieu, l’élaboration d’un plaidoyer pour davantage de présence des jeunes dans les budgets sectoriels gouvernementaux et communaux. Action Jeunesse et ses partenaires procéderont à une analyse des budgets des vingt dernières années pour savoir où résident les carences, puis opéreront une étude économétrique qui débouchera sur un argumentaire assez détaillé et surtout assez convaincant.


Vulgarisation

UNE série de rencontres régionales et locales ont désormais démarré, question de connaître la réactivité et la faisabilité du plaidoyer sur les recommandations dont certains participants ont déjà tracé les grandes lignes. Des initiatives semblables ont déjà pris leur chemin, notamment le mémorandum pour un budget transparent stipulant la publication de documents simplifiés autour du budget afin d’en faciliter l’accès et la compréhension pour le citoyen non spécialisé en matière économique, la diffusion d’émissions télévisuelles explicitant aux citoyens ordinaires la teneur du budget et surtout l’institutionnalisation du rôle de la société civile dans l’élaboration des budgets national, régional et local. Un sujet à suivre. Ali RACHIDI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc