×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Délégués du personnel: L'UMT l'emporte sans grande surprise

Par L'Economiste | Edition N°:1605 Le 19/09/2003 | Partager

. La centrale a raflé 78% des suffrages dans le secteur bancaire. Piètre résultat pour la FDT et la CDTLes résultats définitifs des élections syndicales dans le secteur bancaire (l'un des plus importants secteurs du privé) sont désormais connus. Et c'est l'UMT (Union Marocaine du Travail) comme prévu, qui a remporté la majorité des sièges à pourvoir dans les différentes banques du Royaume. “Le personnel de tous les établissements bancaires privés concernés par ces élections s'est massivement rendu aux urnes le mercredi 17 septembre (plus de 70%)”, se réjouit Farouk Chahir, secrétaire national de l'UMT. Ainsi, sur les 272 sièges attribués aux 11 banques signataires de la convention collective, les listes de l'UMT ont remporté 213 sièges, soit 78%, selon un communiqué de l'USIB (Union Syndicale Interbancaire). Il est à signaler à cet effet que la Banque populaire n'était pas concernée par ce suffrage, car non signataire de la convention collective et n'appartenant pas au Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM). Dans la même optique, à la société Eqdom, l'UMT a également raflé la mise en obtenant un score qui avoisine les 100%, selon le même responsable. “Dans la catégorie cadres, notre centrale a remporté 3 sièges sur 4, le siège restant ayant été emporté par un SAS (sans appartenance syndicale). En revanche, dans la catégorie employés, nous avons obtenu 3 sièges sur 3, soit 100%”. “Ces résultats démontrent la vaste implantation de notre syndicat dans le secteur bancaire. En plus, nous sommes très confiant pour les résultats des autres secteurs privés”, ajoute Farouk Chahir. La CDT, quant à elle, n'a pas eu autant de chance que dans le secteur public. En effet, cette dernière n'a pu obtenir que 28 sièges à travers tout le Maroc atteignant à peine les 10,29%. Vient ensuite les SAS avec 19 sièges (6,98%), et enfin la non moins étonnante performance de la FDT qui n'a pu recueillir que 5 sièges, soit 1,83%. Concernant les autres secteurs privés, les responsables des différents syndicats affirment qu'il faut attendre la fin de la semaine pour pouvoir rendre compte des résultats de façon définitive. Rappelons, à cet effet, que les votes dans le privé prendront fin aujourd'hui vendredi 19 septembre.Naoufal BELGHAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc