×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Création d'entreprises: Plus 12%

Par L'Economiste | Edition N°:1563 Le 17/07/2003 | Partager

. Le commerce et les services arrivent en tête. Un tiers des créations concerne CasablancaL'Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) révèle dans son rapport d'activité du mois de juin que les intentions de création d'entreprises au terme du premier semestre 2003 sont en hausse de 12% par rapport à la même période de l'année précédente. Le cumul des certificats négatifs relatifs aux intentions de création d'entreprises délivrées par l'OMPIC a atteint un total de 14.758. La part du lion va aux secteurs des services et du commerce. Ils représentent respectivement 41 et 33% du total des certificats délivrés. Les autres certificats négatifs concernent les industries (14%), les BTP (9%) et l'agriculture et pêche (2%). Les pôles de concentration d'intention de création d'entreprises sont le Grand Casablanca (35% des certificats négatifs), Tanger-Tétouan et Rabat-Salé-Zemmour-Zaër. La SARL est la forme de société la plus répandue. Elle concerne 54% des certificats négatifs. Suivent les personnes physiques (32%), les SNC (12%) et à moindre mesure, les SA (1%).Pour la création d'entreprises à proprement parler, l'OMPIC a reçu, au mois de mai, 5.614 modèles de registre de commerce, dont près de 48% relatifs aux inscriptions des personnes physiques, et 17% pour les personnes morales. Le reste des modèles concerne des modifications opérées au cours du mois d'avril 2003. Petit bémol du côté des brevets d'inventions et des dessins et modèles industriels. Comparativement au premier semestre 2002, les dépôts respectifs ont chuté de 10 et 16% ce premier semestre 2003. Au total, ce sont 2.333 demandes de dépôt de brevets d'invention et 283 demandes de dépôt de dessins et modèles industriels qui ont été enregistrées. Par contre, les demandes d'enregistrement des marques ont augmenté de 9% avec 2.580 requêtes au titre de ce premier semestre. Les demandes de dépôt de brevets d'invention se caractérisent par la prédominance de l'industrie chimique et la médecine hygiène. Viennent ensuite le domaine de la physique et l'électricité, l'agroalimentaire, l'emballage et manutention et les industries diverses. Les dessins et modèles industriels concernent surtout les secteurs des industries diverses (37%) et le secteur chimie et parachimie (35%). Pour les marques, le secteur agroalimentaire occupe la première place (avec 23% du total des enregistrements), suivi du secteur chimie-parachimie et celui des services. Pour le mois de juin 2003, le nombre de certificats négatifs relatifs aux intentions de création a atteint 2.555 certificats, soit une hausse de 30% par rapport au mois de l'année précédente. Les sociétés commerciales sont à 68% concernées par ces certificats négatifs. Le reste des certificats ont été délivrés aux personnes physiques. La nature juridique la plus répandue est encore une fois la SARL, avec 79% de certificats délivrés pour ces sociétés. Aussi, 47% des certificats ont été délivrés via les centres régionaux d'investissement. Pour ce qui est des titres de propriété industrielle, l'OMPIC a reçu, au cours du mois de juin, 31 demandes de dépôt de brevets d'invention, 389 demandes d'enregistrement de marques et 60 demandes de dépôt de dessins et modèles industriels. Mouna KADIRI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc